Avril  2021 

     La Vie de l'autre  numéro 8

Rencontres 

image cover novembre .png

La Classe de Mme Geneviève

20210220_145255.jpg
child-1096177_1280.png

Mme Geneviève Henry

Mme Geneviève de l'école St-Paul, nous présente sa classe.

Mais auparavant, voici un portrait de cette enseignante.

OÙ ÊTES-VOUS NÉE? Je suis née à Ville Lasalle, au Québec.

 

PARLEZ-NOUS DE VOTRE PLUS BEAU SOUVENIR D’ENFANCE QUAND VOUS ÉTIEZ À L’ÉCOLE PRIMAIRE?

Je vais toujours me rappeler d’une présentation que j’ai faite en 2e année sur le système solaire. Nous recevions toutes les classes de l’école et les parents et nous avions fait cette présentation sous forme de pièce de théâtre avec des planètes que nous avions fabriquées nous-même.

 

VOTRE ACTIVITÉ OU LOISIR PRÉFÉRÉ?

Difficile d’en choisir un seul ! J’aime la lecture et l’entrainement (crossfit et course à pieds)

 

POURQUOI ÊTES-VOUS DEVENUE PROFESSEUR? Je suis devenue enseignante, car j’aime beaucoup les enfants et j’avais envie d’aider mon prochain.

 

QU’EST-CE QUI FAIT QUE VOTRE CLASSE EST SPÉCIALE CETTE ANNÉE? Cette année, ma classe est spéciale car j’ai les élèves les plus brillants de l’école. Ils sont aussi gentils car ils rient de mes blagues plutôt ordinaires afin de m’encourager. En plus, ils sont souriants et très attachants !

 

Geneviève Henry, école  St-Paul

Alex

Alex

La joie d'observer autour de soi

Rayan

Rayan

Une journée bien remplie

Irene

Irene

Le choc de mon père

Serena

Serena

La glissade risquée

Zakaria

Zakaria

La blague

Rabi

Rabi

Visite en Floride

Palig

Palig

Le concours de dictée avec mes meilleurs amis

Leeya

Leeya

La surprise

Tiana

Tiana

Un moment inoubliable

Dan-Stéphane

Dan-Stéphane

Une sortie mouvementée

Sami

Sami

Un jeu dans la forêt

Ananya

Ananya

Un voyage dans une croisière

Prachi

Prachi

Un voyage en Australie

Dib

Dib

Une journée sensationelle

Kevin

Kevin

L'installation

Amara

Amara

Les espions voleurs

David-constantin

David-constantin

Faire peur

Clara

Clara

Une randonnée entre amies

Zaim

Zaim

Un drame

Anthonia

Anthonia

Une vacance en famille étonnante

 

La joie de bien observer autour de soi

Mon arrivée en Roumanie me récompensa avec une joie presqu’indescriptible, la plage jouant un rôle de grande importance dans mon bonheur.

 

Ma maison se situait plus vers le nord où le vent soufflait très fortement.

Mon abri se situait aussi sur une plage dont l'eau froide était infestée d’espèces de poissons, de crabes et de méduses. Toutes ces créatures flottaient tranquillement dans l’eau. Les méduses mortes se trouvaient parfois sur la rive, les crabes rarement en vie se tenaient dans l’eau et les poissons se sauvaient à la vue de n’importe quel humain. Bref, la plage occupe une belle place dans mon coeur.

                                    

Lorsque j’ai la chance, je vais à la plage pour me baigner. Alors, lors d’une de ces journées de chance, je me tenais plus proche de la rive que d’habitude. Mes parents m’accompagnaient avec leur surveillance rassurante (ils se tenaient sur la terrasse). Lorsque, du coin de l’oeil, ma mère aperçoit quelque chose qu’elle ne pouvait distinguer. Elle a pris ses jumelles pour observer les dauphins qui sautaient et nageaient dans la mer. Elle m'appela pour que je vienne la voir ou plutôt voir les dauphins. Lorsque je me rendis sur la terrasse, j’ai observé les dauphins avec elle; la rareté surprenante de ce moment me touche encore quand j’y repense.

 

Par Alex Micah Dontu

plage
 

Une journée très remplie!

Un beau jour très chaud d’été de l'année 2019, c'est-à-dire il y a deux ans, mon ami nommé Aram était venu avec sa mère chez moi comme surprise. Il était venu sonner chez moi vers le milieu de l'après-midi, quand j’étais en train de jouer avec ma petite sœur. Ma petite sœur et moi avons ouvert la porte en même temps (Je l’ai laissée faire car je ne voulais pas qu’elle boude). En étant choqués et contents, Sydra et moi avions vus Aram et sa mère qui avaient la même tête que nous. Ma mère a vite laissé l’aspirateur pour venir accueillir les invités surprise. Dehors, sur le balcon, ma mère et la mère de mon ami étaient en train de discuter de tout et de n’importe quoi. Aram a les cheveux noirs et longs car il n’aime pas les couper (Il a les cheveux longs mais pas si longs que Raiponce). La chose que j’arrive le moins à croire, c’est qu’Aram a déjà ma taille et qu’il a un an de moins que moi. J'invite mon ami à entrer puis il accepte mon invitation. Ma petite sœur nous suit. Je lui donne ensuite la tablette pour qu’elle nous laisse tranquille. Sydra est naïve donc elle ne savait pas que c’était un piège. Après s’être dirigés vers le salon, Aram et moi avons ensuite parlé de notre journée, nous nous racontons nos dernières nouvelles et nous avons ensuite planifié ce qu’on allait faire comme activité en cette magnifique et très chaude journée. Malheureusement, mes deux frères n’étaient pas là pour jouer et niaiser (niaiser = torturer) avec nous. Un étudiait au collège Montmorency et un autre coupait les cheveux. À la rentrée d’Aram, je n’avais pas vu qu’il avait apporté des affaires. Il avait avec lui son Ipad, son chargeur (les choses les plus importantes), son pyjama et sa brosse à dents. Illuminé devant l’idée qui a traversée  par ma tête, je lui ai demandé s’il allait dormir chez moi. Il a souri. J’étais en train de danser comme un poisson hors de l’eau qui essayait de se croire cool alors qu’il était en train de mourir sans conscience de ce qui se passait. Comme activités, nous avions prévu de jouer dehors, ensuite, de jouer à l’ordinateur et à la PS4 (après, de manger, mais seulement si on avait le temps). Pile au moment où nous allions sortir dehors, ma mère nous a dit de venir une minute sans savoir que nous sortions dehors. Elle avait préparé un gros festin: chips à HYPER MÉGA-GIGA BONS, des PLATS et des DESSERTS DÉLICIEUX, du POPCORN etc. à l’INFINI. Nous mangions comme des loups affamés qui ne savouraient même pas leur proie après une très longue chasse. Ma petite sœur s’est jointe à notre course. Ma petite soeur qui n’en pouvait plus, arrête de manger puis nos mères se sont misent à faire la même chose que ma soeur mais cette fois-ci, c’est nous qui avions abandonné car on avait pris assez de calories pour au moins une semaine. Après avoir abandonné, nos mères nous ont dit de ne pas les déranger pendant qu’elles parlent. Après, Aram et moi courions aux toilettes et je lui ai laissé ceux d’en bas mais c’était une mauvaise décision car j’ai dû attendre après ma sœur qui prenait extrêmement beaucoup de temps.  Même si on a écouté nos mères, on allait sortir dehors. Comme par hasard, mes voisins nous ont demandé si on voulait sortir. 

 

On a joué à cache-cache et à la tague depuis que nous étions sortis mais depuis le début, nous avions une méga-giga grosse crampe. Nous courions (moi et Aram) comme un chien à une patte qui ne savait pas encore comment marcher mais qui essayait quand même malgré son handicap. Après avoir perdu toutes les parties, mon ami et moi avions décidé de rentrer à cause de notre crampe qui s’est propagée dans tout notre corps et à cause de la fatigue illimitée que nous avions accumulée en courant à moitié conscient. Quand nous sommes rentrés, il était déjà six heures.

                                                        

On a joué aux jeux-vidéos sur sa tablette et mon ordi pendant une heure puis là, la mère d’Aram a dû rentrer pour préparer le souper. En même temps, mon père et mes frères sont rentrés. Puisque toute la famille est réunie, ma mère nous a dit de venir manger, mais le problème, c’est que nous étions déjà complètement remplis. Après, nous avons joué à la PS4 comme nous l'avions prévu mais nous n’avions pas pu beaucoup jouer car mon frère ainé voulait y jouer.

 

À vingt heures, mes parents nous appellent pour boire du thé. C’était délicieux! Aram et moi étions exténués. On a vu ce qu’il y avait de bon à la télévision. Nous avions mis “Le monde incroyable de Gumball” mais nous n’avions pas regardé longtemps avant de s’endormir. Malheureusement, nous nous sommes réveillés lorsque la mère de mon ami l’a appelé pour voir s’il allait bien. Cette fois-ci, nous avons dormi non-stop. Du moins, c’est ce que m’a dit ma mère.

 

Par Rayan Al-Ahmad

jeu vidéo
 

Le choc de mon père

Le 4 juin 2014, quelques jours avant ma fête, j'étais en train de dormir dans ma chambre quand ma mère Lemonia est venue me réveiller. Elle m`a dit; fais tes valises ont va aller à Cuba. Quelques heures ont passé et on était enfin là.

 

À Cuba, on a fait beaucoup de choses comme magasiner, on a chanté (chanté est l’activité préférée de ma mère),  on a dansé (mon père George aime beaucoup danser), on a fait du vélo et beaucoup d’autres choses, mais je vais vous parler de ce que j’ai aimé le plus parmi toutes les activités quand a faites. On était à la plage dans l'eau, mon père George était en train de me tenir car ma mère ne pouvait pas car elle est petite et, comme mon père est plus grand, il me tenait car je ne sais pas comment nager. On jouait à un jeu dans l’eau quand  mon père a commencé à crier. Ma mère lui a demandé pourquoi il criait. Il lui a dit :  IL Y A UN Jellyfish!

Ma mère a regardé le jellyfish et a commencé à rire.  Mon père lui a demandé  pourquoi elle riait; ma mère a dit c’est lui qui l’a fait rire quand il criait pour un petit jellyfish. On a tous ri très longtemps!  De beaux souvenirs.  

 

par Irene Anastasopoulos

méduse
 

La glissade risquée

En février de l’hiver 2019, nous étions en train de glisser dans le parc Tremblay, ma courageuse amie Mira et moi.

 

Pendant au moins 30 minutes on a glissé au même endroit, on a commencé toutes les deux à s’ennuyer alors Mira m'a proposé de glisser à un autre place. On a trouvé un autre endroit, mais il y a avait trop d’arbres et le chemin pour glisser était mince, je n’étais pas certaine si je voulais prendre le risque mais Mira m’a assurée qu’on ne frapperait pas sur un de ses arbres; après avoir réfléchi, j’ai accepté.

 

J’avais peur et je voyais dans les yeux de Mira qu'elle avait peur aussi, mais, elle ne me le disait pas pour ne pas me faire encore plus peur. Mira m'a dit qu' il faut qu'on essaie  et que rien n’allait se passer; j’ai hoché la tête d’hésitation. 

 

Alors, on s'est assises et on a glissé. Soudainement, en plein milieu on a vu une petite branche d’arbre sans feuille, on a commencé à crier et tout le monde nous regardait pour voir ce qui se passait.

 

J’ai crié : SAUTE!

 

On a donc sauté toutes les deux mais on était déjà très près de l’arbre alors en sautant dans la neige j’ai frappé mon pied sur l’arbre tandis que mon amie s’est frappée le bras.  On avait mal un peu mais on riait. On s’est dit « Qu’est-ce qu’on a fait »!  Et on a continué!

 

Par Serena Barsoumian

glissade
 

La blague

Tout a commencé quand ma cousine m'a réveillé un matin pour me dire que j’étais en retard pour ma visite chez le dentiste. Je me suis soudainement rappelé que j’avais rendez-vous dans moins d’une heure. Je me lève de mon lit et je vois ma famille prête à partir alors je m’habille, je me brosse les dents et je les rejoins en vitesse. Ensuite, je mange en route! Pendant le trajet, je remarque que nous ne sommes pas sur la route du dentiste, nous sommes sur l’autoroute! Arrivés dans un parking, nous sortons de la voiture. Ma cousine et moi nous marchons pendant 10-15 minute et nous arrivons au parc d'attraction ! Je vois le reste de ma famille. Ma cousine est drôle, gentille, curieuse et je me rappelle soudain qu’elle me fait souvent des blagues. Je rejoins ma famille qui m’explique que je n’avais jamais eu de rendez-vous chez le dentiste. Nous payons l’entrée et le premier manège que l’on fait est le bateau qui se balance. Ensuite, nous sommes partis manger dans un restaurant à côté du parc d'attraction. Nous avons fait un manège de balançoire très haut dans le ciel. Pour finir, la famille entière, nous avons fait la grande roue au coucher du soleil.

 

Par Zakaria Farah

grande roue
 

Visite en Floride

Je m’appelle Rabi. En été 2018, j’étais dans un avion qui s’en allait vers la Floride avec ma mère, mon ami Adam et la mère d’Adam. Je me suis trouvé coincé entre ma mère et Adam. Dans l’avion, le silence était impossible, il y avait des enfants qui pleuraient, même mes écouteurs n'étaient pas assez étanches pour bloquer le bruit.

 

On est arrivés en Floride, il faisait vraiment chaud. Ma mère a appelé un taxi pour qu’il nous ramène à l'appartement où on dormira. Quelques minutes plus tard, ma mère a annoncé qu’on allait à Disney World! Excités Adam et moi, on commence à bondir de tous les côtés. Je ne pouvais même pas dormir tellement j'étais excité. Ma mère est très sociable. Elle s'est teint les cheveux d’une couleur rouge-orange, et elle a des yeux verts. Elle est toujours là pour moi et toujours prête à me faire vivre des aventures merveilleuses..

 

 

Le lendemain, on est en train de marcher dans Disney World, ils proposent différentes places à visiter. On est allés à un endroit qui s’appelle Pandora. Pandora offrait plusieurs sortes de manèges, mais le manège qui m'intéressait le plus, c’était un bateau qui nous ramène dans une cave qui avait les murs colorés.

 

Après notre séjour en bateau, on est allés faire une pause casse-croûte. On recherchait une place où on pouvait manger, mais tout-à-coup, on aperçoit un kiosque. Ce kiosque vendait des chips, des mini-sandwichs remplis de bonne choses et du jus.

 

Plus tard, le jour après, on a choisi d’aller au royaume des animaux. Là-bas, il y avait toutes sortes d’activités et des manèges à voir. Si je me rappelle bien, il y avait un spectacle avec des danseurs et on pouvait aller voir des animaux de toutes sortes!

 

par Rabi Kassar

avion
 

Le concours de dictée avec mes meilleurs amis

Au printemps 2019, au Liban, quand j'avais 10 ans, à la maison, je me prépare pour le concours de dictée. Plus tard, avec mon père et ma mère, on est montés dans le taxi pour aller à la salle de dictée pour le concours. J'étais très content mais un peu stressé.

 

Quand on est arrivés à la salle de dictée, j'ai attendu mes amis. Quand ils sont venus, on s'est fait photographier ensemble devant la salle de dictée puis mon père et ma mère sont partis.

 

Par Palig Kebabjian

Image de Elliot Andrews
 

La surprise

Le 3 décembre 2019, tous les amis d'Isabella étaient dans le sous-sol de sa maison. Quand je marchais dans les escaliers, il y avait sa mère et 4 amis qu'elle avait invités à sa fête. On était tous en train de danser et ses 2 frères couraient autour de nous.

 

Après 10 minutes de danse, on a commencé à donner les cadeaux. Donc, je l'ai invitée à côté de moi pour lui donner son cadeau et j'ai commencé à lire la carte à haute voix. Sa mère a alors démarré la vidéo.

 

A la fin de la carte, je disais que j'avais une surprise pour elle. Elle m'a regardée tellement confuse avant de me demander ce que c’était. Très contente, je l'ai laissée lire à voix haute la dernière partie de la carte : « je reviens au Québec ».

 

Tout de suite, elle a commencé à pleurer puis moi aussi. 

 

Quand tous ses amis sont partis, on est allées dans sa chambre pour parler de toutes les choses  qu’on pourra faire maintenant que je serai de retour à Montréal.

Cette nuit fut la meilleure nuit de ma vie.  

 

Par Leeya Marounian

Décorations festives
 

Un moment inoubliable

Nous sommes en route vers notre destination, le 20 décembre 2018, sans savoir qu’une surprise inattendue nous attend tous. Mon père Michel, qui est grand, conduit la voiture, mais j’ai peur qu’on fasse un accident, car le soleil dérange les yeux bruns de mon père.

 

On sort de l’auto pour entrer dans un grand centre commercial. Les décorations magiques et la lumière dans le centre me rendent excitée et mon père aussi! On passe des heures à magasiner et à s'acheter des choses comme des vêtements, des accessoires, des robes etc. C’est une journée très amusante! On prend un moment pour s'asseoir sur un banc, je discute un peu avec ma mère souriante, quand soudain, une petite fille s'approche de nous. Elle nous dit qu’elle ne retrouve plus ses parents et qu’elle a peur. On essaye de la calmer, mais ça ne marche pas! On l’amène dans un local où on peut utiliser un micro pour parler dans tout le centre commercial.  Les responsables font un message pour que les parents de la jeune fille prénommée Adrianna viennent ici pour la reprendre. Après quelques minutes, ça sonne à la porte, on l’ouvre et Adrianna court vers ses parents en pleurant! Ils nous remercient, nous font un gros câlin et partent à la maison tout contents!

 

On sort du centre, on se précipite vers la voiture. C'était une très belle journée, même si ça ne s'est pas passé comme prévu, mais on est contents d’être ensemble et on est contents d’avoir aidé une jeune fille à retrouver sa famille, car personne ne devrait passer Noël toute seule!

 

                                                                 

 

Tiana Naassan

Je vous aime Maman et Papa!:)xoxo

Image de Chad Madden
 

Une sortie mouvementée

Une belle journée ensoleillée commence pour moi à Toronto à 9h30. Mon cousin me réveille en pleine nuit et me demande de me lever pour me préparer à sortir. Mais je ne comprends pas pourquoi il me demande de me préparer. J’ai seulement compris lorsque j’ai mis les pieds sur le sol de la chambre: la veille, il m'avait déjà prévenu que j’allais en promenade avec lui pour le lendemain. Alors, je me prépare. Une fois prêts à sortir, nous enfilons nos chaussures et nous sortons. Hors de la grande maison de mon cousin, nous décidons de marcher jusqu’au centre-ville de Toronto à pied pour visiter les belles grandes tours. 

 

Rendus à 20 minutes de marche, en regardant tous les tours, mon cousin devient étourdi alors on décide, à 15h, de prendre une pause puis de s’asseoir sur un banc en bois en face de plein de beaux arbres.

 

Vers 15h30, on décide de continuer notre discussion en marchant puis en cherchant un endroit où l'on peut trouver des boissons et en même temps admirer ce beau temps.

 

Après avoir été chercher deux boissons à un dépanneur pas loin d’un parc que je n’avais jamais vu. Nous continuons notre marche on parlant mais sans remarquer qu’on commence à se perdre.  30 minutes plus tard, à 16h30, on est définitivement perdus…………

 

Notre première tentative de nous sauver de cette situation a été d’appeler la mère de junior, mais malheureusement, la batterie de mon cellulaire était déchargée donc nous avons décidé de demander aux autres  piétons si quelqu’un pouvait nous prêter leur cellulaire pour que nous passions un coup de fil, mais personne ne nous faisait confiance. Tous ont plutôt cru que c’était une technique pour voler leurs téléphone. Donc, découragés, nous continuons à marcher jusqu’au moment où EUREKA!!!!!!! nous trouvons la camionnette de crème glacée qui avait l’habitude de passer au parc que l’on connaissait bien.  Le camion était stationné sur le côté d’un trottoir. Nous courons vers notre dernière chance  pour nous sauver.

 

Par Dan-Stéphane Nduwimana 

 Toronto
 

Un jeu dans la forêt

Un jour, quand j’avais 9 ans, mon professeur nous avait organisé une sortie dans la forêt. A la fin des classes, je me suis précipité chez moi pour annoncer la nouvelle à mes parents. Mes parents m’ont alors aidé à préparer ce que j’allais apporter à la sortie en forêt. Après avoir terminé, le lendemain matin devant l'école, l'autobus scolaire était déjà là pour nous conduire jusqu'à la forêt près d’une auberge.

 

La sortie en forêt devait durer 3 jours. 

 

Mon ami Christopher et moi étions partenaires pour les jeux dans la forêt. Il est d’une taille moyenne, cheveux noir, peureux mais très intelligent. Sur notre trajet vers la forêt, tous les autres qui étaient dans le même autobus que moi étaient surexcités  d’arriver à destination. Après une heure de route, on pouvait finalement apercevoir l’auberge et la grande forêt.

 

Nous avons salué les animateurs, et ils nous ont  tous conduits chacun dans nos chambres pour déposer ce qu’on avait apporté. Nous avons ensuite eu droit à une petite visite guidée par les animateurs. Vu qu’on était fatigués, nous sommes allés nous coucher. Le lendemain, les rayons du soleil nous ont tous réveillés. Nous avons fait plein d'activités en attendant la nuit. Une fois la nuit tombée, les animateurs nous ont distribué chacun une lampe de poche et nous ont invité à les suivre pour participer à une activité de nuit. Christopher et moi étions sûr qu'on allait gagner ce jeu. Nous avons toutes les qualités nécessaires.

 

Le but du jeu est de trouver une petite lumière rouge et de la prendre sans se faire remarquer par les animateurs qui sont près de la lumière. Pendant que Christopher et moi étions en train de chercher la lumière, nos lampes de poche se sont éteintes. Christopher voulait qu’on appelle à l’aide et que nous arrêtions le jeu, mais j’ai refusé et je lui ai dit de continuer. Après quelques minutes, nous avons réussi à la trouver. Christopher a fait diversion pendant que je prenais la lumière. Je l’ai prise et ensuite je me suis précipité dans l’auberge, et nous avons gagné.

 

Par Sami Ngazou

Image de Lukasz Szmigiel
 

Un voyage dans une croisière

Aujourd’hui, le 8 juillet 2018, un jour ensoleillé, nous sommes dans l'aéroport et nous attendons. J'étais avec mes parents et ma petite sœur. Nous attendions qu’ils appellent notre numéro de vol et d’embarquement dans l’avion. Nous avions hâte de partir, mais malheureusement, il fallait qu’on attende un peu. On avait tous nos valises, quelques collations pour manger et de l’eau bien sûr.

 

Ma petite soeur est très excitée quand on va en vacances. Elle s’appelle Tanya, elle a 9 ans, elle est une petite sauvage qui sait parfois être amicale. Elle est aussi très souriante et très courageuse. Tanya a des cheveux brun foncé, des yeux brun très foncé et elle est de taille moyenne. Ses talents sont d’énerver les gens; elle est sportive, elle est une mini artiste et elle est bonne dans les jeux vidéo. Ma soeur peut être énervante mais elle ne laissera pas ses amis ou sa famille être en danger.

 

Après 30 à 45 minutes d’attente supplémentaire, ils appellent enfin notre numéro d’avion. Nous sommes ensuite entrés dans l'avion. Dès qu’on y a mis les pieds, nous nous sommes tous assis à nos sièges. Ma soeur et moi nous avons sortis nos écouteurs et on a commencé à écouter de la musique. Nous avons écouté de la musique durant la moitié de notre trajet. Ensuite, nous nous sommes tous endormis.

 

Après quelques heures, nous nous sommes tous réveillés et nous sommes sortis de l’avion. On est descendusde l’avion et nous sommes allés sur notre bateau de croisière.

 

Par Ananya Patel

vacations-77168_1920.jpg
 

Voyage en Australie

Le 1er décembre 2014, après l’école, mon frère et moi jouons à la tague quand  tout à coup, mon père nous annonce qu’on va allé visiter son oncle! Mon frère et moi étions si excités qu’on ne pouvait pas dormir.

 

Jour 1 en Australie  chez mon oncle :  on a juste dormi.

Jour 2 en Australie :  on est allés à une plage. Mon frère et moi, on a joué dans l’eau, on a pris des photos. Après 10 minutes, mon frère s’est caché derrière une arbre pour faire peur à ma famille. Mon oncle a vu que mon frère n’était plus là… tout le monde cherchait mon frère mais, moi je savais qu’il était caché. 20 minutes plus tard mon frère est revenu.

Jour final en Australie : on est allés voir des kangourous. Ma mère et moi, on a donné des carottes à tous les  kangourous qu’on a vus.

 

Par Prachi                             

Image de Ondrej Machart
 

Une journée sensationelle

C’était une journée normale à la piscine.  J’étais en train de nager avec mon cousin qui se nomme Zakaria. Puis, ma mère était dans la piscine pour bébé. Il y avait à peu près 25 personnes. Il faisait 30 degrés. Pendant que je nageais, j'aperçois un tremplin et une glissade. Le tremplin paraît sensationnel et la glissade paraît petite de loin, mais grande de proche.

 

Je sors de l’eau en courant pour aller vers le tremplin lorsque je glisse et j'atterris dans l’eau.  

Sachant que je ne sais pas comment nager dans l’eau profonde, Zakaria sort de l’eau en courant et crie «maître nageur, mon cousin Dib est en train de se noyer aidez-le!» Le maître nageur saute à l’eau comme si c'était son propre fils qui se noyait. Lorsqu'il me sort de l’eau, le maître nageur me dit de ne plus jamais courir à la piscine et je lui réponds d’une voix faible :  «ok».  

 

par Dib Sabsaby

Image de Jubéo Hernandez
 

L'installation

En arrivant au Mont-Royal, on s’est installé dans un condo à six pièces : le salon, la cuisine, deux chambres et deux toilettes et trois lits; le sofa pouvait se transformer en lit c’était parfait pour cinq personnes.

 

Le village

En finissant de s’installer, on a aperçu un village. D’abord nous sommes allés explorer. En arrivant on a aperçu un télésiège particulier, il était en forme de chariot. En montant sur le télésiège, j’ai eu très peur car j’ai peur des hauteurs. En haut de la montagne on a vu des personnes qui descendaient en go-karts.

 

Illumini

A la fin de journée, il fallait aller en haut de la montagne et la seule façon était de prendre un autre télésiège qui ne pouvait embarquer que trois personnes à la fois: d’abord ma mère, son ami et le fiston de l’ami de ma mère sont partis sur le premier télésiège. Ensuite, ma sœur et moi sur le deuxième télésiège. J’avais tellement peur que je pouvais seulement regarder mes mains. Quand tout le monde est sorti du télésiège, il fallait rentrer dans la forêt. Il y avait des empreintes de pieds géantes et des dessins sur les roches. Après dix minutes en marchant on a vu un podium tout rouge, avant d’embarquer sur le télésiège, une madame nous a donner un collier avec une roche dessus. D’abord ma mère m’a dit de mettre la roche dessus; je l’ai mis et un projecteur a projeté un histoire où il y avait des géants. En sortant de la forêt, il y avait quatre coffres différents: un était pour la nature, l’autre pour les animaux et le reste je ne me souviens pas, mais moi j’ai mis sur la nature.

 

par Kevin Sauriol

Image de Kaleb Nimz
 

Les espions voleurs

Pendant que je dormais paisiblement et calmement, ma petite sœur  me réveilla brusquement, pour me dire qu' il y a un mariage chez cousin Doudou. Je me demandais qui pouvait faire un  bon mariage samedi matin. Ma tante bien sûr.

 

C'était assez bizarre. Alors rapidement, je pris un bon bain chaud et mis de beaux vêtements comme si c' était mon mariage. Ensuite, je suis monté dans la voiture pour aller attendre ma famille qui ont pris 10 ans avant de sortir.

 

Quand ma famille est rentrée dans la voiture, sans réfléchir, nous sommes directement  partis. Pendant la route, je pensais au mariage car, chez nous, dans notre grande famille, qui dit mariage dit grande bouffe. Donc c'était une occasion pour moi de bien manger. Je pensais aussi à ma tante qui a enfin pu trouver son âme sœur.

 

 

par Amara Soumahoro 

Image de CHUTTERSNAP
 

Faire peur

C'était en octobre, une semaine avant l’Halloween. Mon ami Ricardo et moi nous sommes allés dehors. Il n’y avait rien à faire mais Ricardo avait une idée. Comme il fait beaucoup de bêtises, je savais que c'était une mauvaise idée. Il voulait se déguiser en costume d’halloween car il restait une semaine avant halloween.

 

Donc, on est allés chercher des costumes dans sa maison et on a trouvé des costumes de clown.

 

Mais on n’a pas trouvé les costumes très effrayants donc on avait décidé d'acheter des couteaux en plastique pour que ce soit plus réel. Ricardo est allé à Dollarama pour en acheter, mais il n’y en avait pas donc ma mère nous a déposé à un magasin de costumes pour en acheter. Après on est allés acheter du Mcdo car on avait faim.

 

Après on est allés se trouver une cachette pour aller faire peur aux gens qui marchaient. On a trouvé un buisson derrière un grand arbre.  

 

Par David-Constantin Stoian

Image de David Menidrey
 

Une randonnée entre amies

En juillet 2019, le matin, j’étais sur mon cellulaire, dans ma chambre, en train de parler à mon amie par messages. Mon amie s’appelle Marie-Joe, c’est une personne qui est précieuse à mes yeux, car elle me remonte toujours le moral…

 

Tout à coup, mon grand frère de 19 ans rentre dans ma chambre et me dit que nous allons faire une randonnée avec la famille de Marie-Joe et la nôtre. Après avoir entendu cette belle nouvelle, je me réjouis tellement, car ça fait presque deux jours que je voulais faire une randonnée avec eux.

 

Marie-Joe est tellement patiente, inspirante, déterminée, intelligente, attentionnée et beaucoup plus. Elle est très bonne en dessin même qu’elle est meilleure que moi et elle est extrêmement bonne à l’école. Après avoir préparé nos sacs, nous embarquons dans la voiture de mon père. Nous avons mis l’adresse sur le GPS et mon père a commencé à conduire.


Après une bonne heure de route, nous sommes arrivés à destination. Dès que j’ai vu Marie-Joe, j’ai couru très vite pour lui donner un câlin, parce que je l’aime beaucoup.

Nous commençons à marcher et nous voyons plein de personnes en train de prendre des photos, de marcher, de parler et de manger. Il y a des écureuils qui veulent de la nourriture, des oiseaux qui sifflent et tant d’autres choses à observer.

Marie-Joe aime la nature et moi aussi, nous avons plusieurs qualités en commun et nous aimons faire du sport à la maison.

 

Le paysage est magnifique et les arbres sont très colorés. Il fait chaud, mais nous continuons à marcher.


Ensuite, nous avons pris des photos, nous avons parlé et nous avons dîné là-bas. D’ailleurs, tous les écureuils m'ont suivi pour manger ma nourriture et j’ai eu tellement peur, mais une chance que Marie-Joe était là pour me faire sourire, me protéger et me réconforter.

Finalement, après avoir beaucoup marché et parlé, nous étions tous épuisés, alors nous sommes rentrés chez nous.

 

par Clara Ten

Image de Mike Benna
 

Un drame

Chaque matin je vais sonner chez mon ami Ralph pour jouer dehors. Aujourd’hui je vais faire la même chose. Donc je suis allé sonner chez lui. On a décidé d’aller appeler quelques autres amis et d’aller jouer dans la cour de l’école. Rendus dans l’école on a commencé à jouer à tague.


Après avoir joué quelques heures, on a décidé de rentrer chez nous.

Quand on a marché pour quitter la cour de l’école, il y avait des voleurs avec des masques de ski devant l’entrée de la cour de l’école. Ils ont commencé à courir vers nous à toute vitesse; on avait trop peur donc nous aussi on commençait à courir. Après avoir couru pour un bout de temps, ils nous ont attrapé un par un. Ils nous ont tous jetés dans leur grosse camionnette et on ne savait pas où il nous ont amené. On avait tous des frissons; notre cœur battait à la vitesse de l’éclair. Tout à coup, ils ont ouvert la portière et ils nous ont sortis avant de nous enfermer dans une chambre de leur maison. Après un bout de temps, on a commencé  à avoir trop faim puis juste après 5minute ils ont ouvert la porte. 

 

par Zaim Ullah

_edited.jpg
 

Une vacance en famille étonnante

Il y a 2 ans, début d'été, lors d’une journée ensoleillée, j’étais couchée sur mon lit en train de regarder des vidéos Youtube de Mr Beast. Alors que ma petite mère Vanessa arrive dans ma chambre accompagnée de mon grand-frère et mon père. Ils m'ont expliqué qu’on allait en voyage en famille. Ma mère et moi descendons jusqu'au dernier étage; c'était un peu sombre, parce qu'on ne va presque jamais au sous-sol, mais on a fini par trouver l'armoire. J'ai pris une valise dans chacune de mes mains, c'était lourd et j'étais vraiment essoufflé. On a appelé un taxi; le chauffeur était vieux, il avait les cheveux brun et portait des lunettes. Mon frère et moi on s'est sentis inconfortables tout le long du chemin car on était dans l'auto avec un inconnu. Mes parents s'en fichaient complètement.

 

Rendus dans l'avion, assis confortablement, mon grand frère regarde par la fenêtre remplie de buée. Il était plus stressé que moi, il a peur des hauteurs. Plus tard, il s’est évanoui; les hôtesses de l'air lui ont donné de l'eau, il s'est finalement senti mieux. Le voyage a duré une éternité.

 

Rendus en Jamaïque, ma famille et moi étions  bouchée bée; il faisait tellement beau ma mère a senti le soleil briller sur ses yeux, on pouvait voir ses yeux bruns illuminés. On pouvait sentir l'eau fraîche de la plage. On a marché jusqu'à notre chambre d'hôtel, après que la dame à la réception nous avait donné la clé. En ouvrant la porte un gros sourire est venue sur mon visage. Il y avait de la décoration partout, de belles plantes minimalistes, le lit était fait et il y avait une vue imprenable sur la plage et sur le terrain de golf.

 

Nous sommes allés à la plage pour explorer, j’étais dans la partie peu profonde de l'eau quand une méduse s'est échouée jusqu'à ma cheville et m’a tellement piqué que ma cheville était d'une couleur rouge ardent. Ma mère a expliqué la situation au maître de nageur, et il a dit que ce n'était pas un gros problème, il m'a demandé si je voulais uriner sur ma piqûre de méduse parce que c'est une façon de la guérir et j'ai dit non. Il m’a alors offert du désinfectant, j’ai accepté. J'ai pleuré mais somme toute, j’ai adoré l'expérience d'aller en Jamaïque.

 

par Antoniah Williams Caesar

Image de Ross Parmly