Novembre 2020 

     La Vie de l'autre  numéro 5

Rencontres 

image cover novembre .png

La Classe de Mme Karine 

Mme Karine Galli

La classe de Madame Karine Galli

À l'école Coeur-Soleil de Laval, tous les élèves de la classe de 6e année de madame Karine Galli ont participé activement  à la présentation écrite d'un texte portant sur une autre personne de leur entourage qui est importante dans leur vie.  Pour ce faire, ils ont préparé des questions, ont communiqué avec cette personne en tant que journaliste et ont décrit un événement marquant de leur amitié et de leur admiration pour cette personne.  Au plaisir de partager cette expérience avec vous.

Ilham

Ilham

Mon ami Bonyad

Maya

Maya

Devenir pilote d'avion

Nour

Nour

Ça fait peur

Mélissa

Mélissa

Un vrai feu d'artifice

Alexia

Alexia

J'adore ma soeur

Mia

Mia

Illumi

Roy

Roy

Souvenirs d'un pique-nique

James D.

James D.

Tommy, mon frère

Julyana

Julyana

Ma mère fait tout pour nous faire plaisir

Destinée

Destinée

Un voyage à Toronto en famille

James Gédéon

James Gédéon

Deux frères

Eloise

Eloise

Survie dans la cour

Mohamed

Mohamed

J'aime rire avec Adam

Adam

Adam

Mon ami Mohamed

Shawn

Shawn

Souvenir de victoire

Ketty

Ketty

Mon père Dominic

Luciana

Luciana

Mon amie Mérary

Alexandra

Alexandra

Les manèges de la Ronde

Sophie

Sophie

La visite de ma tante Marina

Emeric

Emeric

Mon père, mon ami

Antoine

Antoine

Nos tours en trotinette

Jad

Jad

La Ronde

Chloé

Chloé

Avatar, tout un manège

Szilard

Szilard

Aventures à la Ronde

 

Mon ami Bonyad

Mon ami et moi adorons passer du temps ensemble. Il s’appelle Bonyad et il est mon cousin.

 

Bonyad est un garçon positif, énergique, empathique, sympathique et très courageux, mais il a quelques défauts. Il habite désormais à Chomedey; ce n’est pas très loin, mais on se visite rarement. Quand nous le faisons, nous vivons de très beaux moments ensemble.

 

Au mois de juin dernier, on a fait du «karting» pendant trois heures. Après, nous avons joué à la PS4, suivi d’une séance de soccer. Cependant, quand nous avons frappé le ballon, il est tombé sur un des clous. On a essayé de mettre du papier collant, mais ça n’a pas fonctionné. Nous avons tenté sans succès de gonfler le ballon.

 

Finalement, on a dû acheter un nouveau ballon à 60$. Bonyad et moi avons un point en commun: nous aimons le «rap» français et anglais.

 

Ilham Alizada

Devenir pilote d'avion

Voici une des meilleures activités de ma vie! Tout a commencé par une revue que j’ai trouvée sur internet. Cela m’a donné l’ambition de réaliser mon rêve: devenir pilote d’avion. J’ai donc fait des recherches et j’ai trouvé un homme qui pouvait nous partager des informations fascinantes et nous faire faire des expériences sur l’aviation. J’en ai tout de suite parlé à mes parents et ils ont envoyé un message à cette personne.

 

Je m’appelle Maya. Je suis une passionnée de l’aviation et, grâce à monsieur Abdel-Kadhert Kerrat, j’ai pu réaliser mon rêve. Ceci prouve qu’il est un homme au grand cœur. Il porte des lunettes qui lui donnent un air savant. Je le trouve très habile et organisé. Monsieur Kerrat a la peau pâle et est de nature sympathique. Maintenant, il est un grand ami de ma famille.

 

Un samedi matin de l’année 2020, nous sommes donc partis dans un champ rempli d’herbes folles. Nous étions cinq, en plus de l’avion qu’on a nommé Sahab. En plus de moi, il y avait monsieur Kerrat, ma sœur Lina, mon frère Brahim et mon père Boualem. Lorsque nous sommes arrivés à destination, monsieur Kerrat a commencé à s’installer.

 

Pendant qu’il s’installait, mon frère et moi avons remarqué un homme qui faisait faire des acrobaties aériennes à son hélicoptère télécommandé. Lorsque la démonstration a été terminée, nous sommes retournés à l’endroit désigné pour débuter notre activité. Monsieur Kerrat m’a alors montré comment m’installer dans une boule de simulation. Vous vous demandez sûrement ce qu’est une boule de simulation ? C'est une boule en mousse entourée de papier d'aluminium. Elle est vissée au-devant de l'avion afin de simuler le poids d'une caméra, car à la fin du projet, le but est d'y mettre une caméra pour filmer le vol. L’équipe de Monsieur Kerrat voulait s'assurer que le poids de la caméra n'aurait pas d'impact sur le vol.

Ensuite, ça  été à mon tour de m’installer. Afin de ne pas épuiser le moteur, nous l’avons arrêté après sept minutes de vol. Lorsqu’on a procédé au vol avec ma boule de simulation, on a réalisé le meilleur temps: sept minutes.

 

Après ce magnifique vol, j’ai applaudi monsieur Kerrat et l’ai félicité de ses talents de pilotage. Je lui ai aussi posé des questions sur Sahab, l’avion. Après ses réponses, j’ai vérifié l’état de Sahab pour valider si tout cela était vrai. Apparemment, monsieur Kerrat ne m’avait pas menti.

 

À la fin de cette fabuleuse aventure, nous sommes rentrés chez moi avec lui et Sahab, tout en lui parlant de tout et de rien. J’étais très contente d’avoir vécu cette expérience.

 

Maintenant, cet homme est un grand ami de ma famille. En plus de cela, je suis ami avec sa plus jeune fille et son fils. Parfois, nous allons dîner chez eux, mais à cause de la Covid, nous ne pouvons plus. Notre projet, pour l’instant, est de faire décoller deux mini-fusées que j’ai moi-même construites durant les vacances d’été.

 

Maya Alouane

 
 

Ça fait peur 

 

Mon amie Alexia et moi adorons les jeux paranormaux. L’an passé a été notre plus effrayante de ses visites chez moi!

 

Je m’appelle Nour et je n’ai peur de rien! Mais mon amie Alexia est peureuse. Pourtant elle est grande, elle a la peau très pâle et elle écoute très attentivement quand on lui parle. Cependant, quand on discute de jeux paranormaux, elle devient la plus peureuse des peureuses. Elle écoute chaque mouvement et bruit. Pourtant, elle reste presque toujours calme face au danger.  

 

Samedi dernier, à 13h30, nous étions chez moi. Alexia est venue me demander de jouer avec elle à un jeu vidéo. Elle voulait me montrer un nouveau jeu, ça faisait une semaine qu’elle m'en parlait.

 

Elle n’arrêtait pas de préciser que c’était un jeu d’horreur. Après l’avoir testé, je voulais reproduire ce jeu d’horreur paranormal dans la vraie vie. Le jeu consiste à parler avec les esprits. Il faut écrire un message avec un stylo sur une feuille blanche, comme «Salut!» ou «Ça va?». Il faut ensuite le placer sous une porte.

 

Quand on l’a fait, ça n’a pas fonctionné. Donc, on a arrêté, mais quand on a fermé la lumière de ma chambre, il y a un homme à la peau noire qui est apparu. On a eu tellement peur qu’on a crié jusqu’à ce que ma mère vienne et qu’elle ouvre la lumière. À ce moment, il a disparu.

 

Finalement, on a décidé de regarder un film. Après le visionnement, ses parents sont venus la chercher, on s'est dit «au revoir» et elle est repartie chez elle. 

 

Je suis toujours en contact avec elle et c'est ma meilleure amie mais je n’oublierai jamais ce jour mémorable!

 

Nour Ben Romdhane

 

 

Un vrai feu d'artifice

 

J'ai vécu une aventure très spéciale avec mon amie lorsque nous sommes allées ensemble aux feux d'artifice.

 

Je m'appelle Melissa et mon amie s'appelle Lily-Rose. Elle est petite, gentille et drôle comme ma sœur. Je ressemble à mon amie, mais en plus patiente.

 

Le vendredi soir, après l'école, mon amie et moi sommes allées chez moi pour  jouer. En arrivant, mon père m'a dit que nous allions voir les feux d'artifice. Tout à coup, j'ai eu l'idée que Lily-Rose pourrait nous accompagner.

 

Je me suis obstinée avec mon père. Finalement, il a accepté, mais il fallait qu'on demande la permission aux parents de mon amie. Heureusement pour nous, ils ont dit «oui» du premier coup.

 

Pour faire passer le temps, nous avons joué un peu. Autour de 18h, nous sommes allées dans la voiture, en route vers l'activité. Après un certain moment, nous sommes arrivés.

 

Avant que les feux d'artifice commencent, nous avons joué dans la neige… au bout d’un moment, il y avait plein de neige dans mes bottes: mes bas étaient tout trempés. Je n'avais pas envie d'aller chercher d’autres chaussettes dans l'auto, car je ne voulais pas rater le spectacle. En plus, la voiture était trop loin. Les feux d'artifice ont commencé.

 

À la fin, nous sommes repartis dans la voiture pour aller chez mon amie. En rentrant, nous nous sommes changées puis nous sommes allées dormir. Quelle belle journée !

 

Nous sommes amies depuis longtemps, car quand nous étions en maternelle, elle se faisait harceler puis je l'ai protégée. Depuis cet événement, nous sommes de grandes amies.

 

Melissa Bernier

J'adore ma soeur

Ma soeur, ses amis et moi sommes allés faire une activité. J’aime aller faire des sorties avec ma sœur.

 

Ma sœur s’appelle Cynthia et moi, Alexia. Cynthia est plus plus vieille mais plus petite que moi. Elle est gentille, aimante et très attachante.

 

Il y a à peu près quatre mois, ma sœur, son bébé, son chum, ses amis et moi sommes allés à Toronto, en Ontario, pour aller voir les chutes Niagara. Il y avait aussi une boutique Disney, mais celle-ci était de l’autre côté de la frontière des États-Unis, à une heure de route en retournant vers la maison. Nous ne pouvions pas y aller, car nous avions un chien.

 

La route pour se rendre aux chutes Niagara était longue. Après environ sept heures de route à entendre le bébé pleurer, à 2h30, nous sommes enfin arrivés. Nous avons fait le tour pour aller promener Lasy, la chienne, et nous avons enfin vu les chutes Niagara. Elles étaient pleines de couleurs comme un arc-en-ciel. Elles étaient magnifiques.

 

C'est par hasard que nous avons rencontré les amis de Cynthia  et de son chum. Après, nous sommes tous allés manger une glace spéciale. Ensuite, les amis de ma sœur sont partis, car ils ne voulaient pas faire d’autres activités. Alors, ma sœur, son bébé, son chum et moi sommes allés faire du mini-putt. Quelques heures plus tard, il a commencé à pleuvoir très fort. Nous ne pouvions plus faire d’activités.

 

Nous sommes repartis pour sept heures de route afin d’entrer à la maison. Cette fin de semaine était merveilleuse. Nous étions contents.

 

Je continue de faire des activités avec ma soeur. Nous avons toujours beaucoup de plaisir ensemble.

 

Alexia Bertrand

 

Illumi

Ma soeur et moi aimons beaucoup faire des sorties ensemble. Illumi a été une des plus belles activités de ma vie entière.

 

Je m'appelle Mia, je n'aime pas jouer dehors, mais ma sœur Lourdes adore partir dehors et explorer la nature. Elle a les yeux brun pâle et ses cheveux sont noirs et longs. Elle a un air méchant, mais quand on la rencontre, elle est la personne la plus aimable et adorable parmi toutes les filles du monde. Elle est toujours là pour moi; elle est un modèle pour moi. Elle ne me laisse jamais tomber.

 

À l’hiver 2019, vers 20h30, ma sœur et moi sommes allées à Illumi: c’est un monde plein de lumières et de sculptures. À l’entrée, il y avait un sapin magnifique, ainsi qu’une étoile jaune argentée. Dans le sapin, il y avait des balançoires blanches et brillantes. Ma sœur m’a poussée et, en me voyant réagir, elle a rit… le sourire de ma sœur était magnifique.

 

En marchant, j’ai glissé plusieurs fois, mais je me suis reprise pour éviter de tomber. Nous nous sommes rendues au «Talon haut» et au «Maquillage». J’ai  fait semblant d'être le talon haut et je suis aussi allée en dessous du talon, c'était drôle. Nous sommes ensuite allées à la station suivante. Ça a été le meilleur moment de la soirée.

 

Pendant au moins 30 minutes, nous avons pris un moment de détente. Nous nous sommes assises, nous avons respiré et nous avons mangé. Après, nous avons pris d'autres photos à côté des pandas.

 

Avant la fin, il y avait un petit film. L'histoire racontait la vie d’une petite fille qui n'avait pas de cadeaux, alors que son frère en avait plus qu'elle. C'était projeté sur un grand écran.

 

Depuis cette activité, je parle à ma famille et à mes amies de ce moment  passé avec ma sœur. Elle reste une personne très importante dans ma vie.

Mia Daou

 

Souvenirs d’un pique-nique

 

Je vais vous raconter mon aventure avec mon frère Jad.

 

Je m’appelle Roy et mon frère, c’est Jad. Il est en 2e secondaire et il a 13 ans.

 

C’était l’été. J’étais au bord de la plage avec ma famille pour faire un pique-nique.

 

Nous nous étions installés au bord de la plage. Après, nous sommes allés dans l’eau pour nous amuser et bouger. Ensuite, ma famille et moi sommes allés manger, car c’était l’heure de dîner. J’ai fait une pause pour aller jouer dans le sable. Donc, quand j’ai fini, mes mains étaient remplies de sable. J’ai eu la mauvaise idée de continuer à manger le sandwich avec mes mains remplies de sable. Il y avait donc du sable dans mon repas et j’ai tout craché car c’était dégueulasse.

 

J’ai pris de l’eau et j’en ai mis sur mes mains pour que cela enlève le sable. J’ai jeté le sandwich. J’ai pris une boisson gazeuse et j’ai bu toute la journée.

 

Finalement, rendu à la maison, je me suis douché, j’ai brossé mes dents, j’ai mis mon pyjama et je suis allé dormir.

 

Maintenant, le lien qui unit mon frère et moi est que je joue avec lui tous les jours et je suis très bien avec lui.

 

Roy Debs

 
 

Tommy, mon frère

Je m'appelle James et je vais vous présenter mon frère. Il s'appelle Tommy. Il a dix ans. Ses cheveux sont blonds et mon frère a la peau pâle.

 

Mon frère, ma mère, mon beau-père et moi sommes allés au chalet pour voir le reste de ma famille du côté de ma mère et souligner la fête de mon frère. La route était longue mais enfin arrivés au camp, nous nous sommes installés dans la tente. Ensuite, nous sommes entrés dans le chalet. Nous avons fait un feu à l’extérieur. Mon beau-père, mon frère et moi, nous nous sommes amusés autour du chalet. Nous avons découvert une plage mystérieuse et sous-marine.

 

Mon aventure s'est passée en après-midi, sur un bateau, avec mon frère, ma mère, ma grand-mère et moi alors que nous étions à ce mystérieux endroit et magnifique.

 

Avant de partir pour aller à la plage sous-marine, il fallait préparer le zodiac gonflable. Nous devions aussi le mettre à l'eau et l'avancer avec les rames pour aller à la plage sous-marine.

 

Après, mon frère et moi avons joué à deux jeux. Nous avons trouvé des trésors. Nous jouions à retrouver une bouteille dans la mer. Puis, nous sommes tous embarqués dans le bateau pour retourner au chalet.

 

Finalement, nous sommes revenus sur nos pas et nous sommes allés au point de départ pour aller au chalet.

 

Mon frère et moi, nous nous aimons beaucoup.

 

 

James Deslauriers

 

Ma mère fait tout pour nous faire plaisir

Ma famille et moi sommes allés à un voyage à Cuba. À Cuba, nous avons fait une activité sur la plage.

 

Je m'appelle Julyana. Je n'aime pas trop les animaux, mais ma mère les adore. La plus grande qualité de ma mère est la gentillesse parce que, quand j'étais en voyage avec elle, j'ai oublié ma brosse à dents et elle a cherché partout pour m'en trouver une. Elle est très peureuse mais quand ça concerne ma soeur et moi, elle fait tout pour nous. Elle a des cheveux châtains et les yeux bruns. Elle est talentueuse lorsqu’elle pratique le Zumba et la musculation. C'est ma mère!

 

En juillet de l'été 2015, nous sommes allés à Cuba. Il y avait ma soeur, mes parents et moi. Ma mère nous a réveillés pour nous annoncer que nous allions à la plage. Nous y avons fait une activité où il y avait  des animaux. Cependant, avant cela, il y a eu un magicien qui faisait des tours de magie avec une chèvre.

 

Après, ma sœur s'est fait frapper par cette chèvre. Elle a eu mal au cœur. Elle a failli vomir, mais finalement, elle s’en est remise. Par la suite, un cubain est arrivé avec des animaux et il s'est installé sur la plage. Il nous a demandé si nous voulions tenir un crocodile et, comme ma mère voulait nous faire vivre une activité spéciale, nous l'avons tous tenu dans nos bras.

 

Ma soeur et moi avons pleuré, car nous avions peur des animaux, mais  pas ma mère. Elle a ri, car nous pleurions beaucoup. Je me sentais un petit peu malade car j'avais trop pleuré.

 

Après avoir fini l'activité, nous sommes retournés à l'hôtel pour prendre notre douche. Après, nous sommes allés manger à un bon restaurant et j'avais le droit de choisir n'importe quoi pour me consoler.

 

 Ma mère, je l’adore.                                           

             

                                                                       

Julyana Farray

 

Un voyage à Toronto en famille!

J'aime faire des activités avec ma grande sœur et nous avons déjà été en voyage à Toronto. Je suis Destinée, la dessinatrice amatrice de «Cinq nuits chez Freddy» et du personnage Springtrap. Jade est ma grande sœur et une de mes meilleures amies. Elle est courageuse et aide toujours les personnes dans le besoin. C'est ma grande sœur adorée!

 

Par un beau matin joyeux, je me suis réveillée, excitée d'aller à notre nouvelle et dernière activité. Jade et maman se sont doucement réveillées. Jade avait l'air heureuse de sa journée de la veille et avait hâte d'aller à notre nouvelle destination. Finalement, Maman nous a dit de nous préparer pour aller à Canada's Wonderland!

 

 

Arrivées à notre destination, Jade voulait déjà faire des manèges assez mouvementés mais Maman voulait en faire des plus calmes. Jade a donc dû attendre encore un peu, car la première attraction que nous avons faite a été un manège aquatique. Après quelques autres manèges, comme The Dropper Tower et quelques montagnes russes, une pluie a fait son entrée dans cette journée parfaite. Ce n'était pas un problème au début, alors nous sommes allées à une arcade et Jade m'a impressionnée avec sa force qui lui a permis de réussir le défi. Grâce à elle, j'ai gagné une peluche de hamster qui me faisait penser à mon défunt animal de compagnie ; un hamster.

 

 

Après être sorties des arcades, la pluie est rapidement devenue un orage.  Nous avons essayé de nous cacher devant un kiosque à nourriture, mais le problème persistait. Jade voulait vraiment faire un autre manège. Maman lui a dit que c'était son dernier et elle devait choisir le plus prometteur. Jade a alors choisi un manège excitant et la mascotte de celui-ci était un dragon bleu et vert. Même si l'orage grondait comme jamais, Jade tenait à aller jusqu’au bout et elle l'a quand même fait. Il avait l'air effrayant. J'avais trop peur avant, mais maintenant, je l'aurais accompagnée avec joie!

Quand nous sommes rentrées à l'hôtel, j'étais vraiment heureuse de ma magnifique journée, même si cet orage m'a coupé une partie de celle-ci. J'étais ravie de constater que Jade avait passé un très beau moment, comme maman et moi.

 

Jade est une sœur incroyablement gentille et dévouée pour les autres. Elle est toujours là quand j'ai besoin d'elle. Cependant, maintenant, elle vit sa propre vie loin de ma mère et moi.

 

Destinée Forgues-Langlois

Deux frères

Un jour j’ai décidé de souligner mon anniversaire en la passant avec une personne importante: mon frère Jaykob.

 

Il est drôle, même si parfois il entre trop dans ma bulle. Il est mignon, sa couleur de cheveux est blonde et il a 6 ans.

 

À ma fête de 12 ans, j’ai ouvert ma console de jeux, je me suis installé dans mon salon et mon cousin Derik m’a rejoint en ligne. Mon frère était avec moi et il s’est joint à nous, car nous avions joué en groupe à Fortnite. Lors de la première partie, mon frère s’est fait éliminer en premier avant que ce soit le tour de mon cousin et de moi.

 

Jaykob a ri de nous très fort et j’ai voulu me fâcher, mais j’ai gardé le contrôle sur moi afin de rejouer au plus vite pour ne pas faire attendre Derik.

 

Mon frère qui est en première année a voulu s’amuser à un autre jeu et moi aussi. J’ai suggéré le jeu Rocket League, mais mon frère voulait jouer à The Escapiste. Nous avons donc eu une chicane ; Jaykob m’a tapé et ça a fait mal à mes petites mains. C’était fort comme coup de poing!

 

Ma mère est intervenue et nous a chicanés. Mon frère est monté en haut et moi, j’ai continué à jouer seul avec mon cousin. Ma mère a parlé à mon frère, il est revenu et j’ai eu un peu peur qu’il recommence, mais je me suis dit qu’il s’était calmé.

 

On a joué à Rocket League, mon frère ne voulait toujours pas, mais il a fini par accepter. Après quelques minutes de jeu, nous avons monté les escaliers pour notre souper. Après ce bon repas, mes parents ont apporté mon gâteau: j’étais très content.

 

Finalement, mon frère et moi sommes inséparables, car nous vivons de très beaux moments ensemble même si nous nous chicanons de temps en temps.

 

James Gedeon

 

Survie dans la cour

J'aime vivre des expériences avec mon cousin et ma cousine.

 

Je m'appelle Eloïse et ma cousine s'appelle Justine. Elle a les cheveux blonds et des yeux bleus.

 

Dans la cour de ma cousine Justine et de mon cousin Eliott, nous avons fabriqué une cabane entre deux arbres, nous avons allumé un feu (sous la supervision de leurs parents) et nous avons aussi préparé une tisane à base de fleurs comestibles.                                                       

 

Sur le feu, nous avons fait cuire des viandes. Eliott faisait cuire la tisane pendant que je fabriquais des silex. Ce sont de petites pierres très tranchantes utilisées comme des couteaux dans des temps très lointains.  Pour y arriver, j'ai utilisé une massue, qui est une sorte de marteau, et des lunettes de protection. Ensuite, j'ai décidé de grimper dans l'arbre pour me reposer au soleil sur la plus haute branche. Eliott et Justine ont fait de même. Eliott s'était creusé un trou et Justine s'était étalée de tout son long sur le matelas qu'on avait installé dans la cabane. Je savais qu'un arbre était moins confortable qu'un lit ou qu'un trou, mais j'aimais être en hauteur et sentir le vent doux et froid passer délicatement sur mon visage. Je sentais aussi le vent faire voler mes cheveux, délicatement dans les airs. Cependant, les branches étaient inconfortables. Tout à coup, un mignon petit chaton est sorti des haies de cèdres.

 

Il est venu nous voir, nous l'avons flatté et nous lui avons même donné un peu de viande. Il est resté toute la soirée. Après, nous avons fait une bataille avec des branches. En même temps, nous les mettions dans l’espace réservé au feu pour en faire un autre avant qu'il ne fasse nuit.      

                                   

Pour souper, nous avons mangé des oeufs et, pour le dessert, des framboises cuites dans du sirop. Nous avons ensuite jeté des peluches de sécheuse dans le mini feu. Pour compléter ce délicieux repas, nos parents ont commandé du St-Hubert et j'ai dormi chez mon cousin et ma cousine.                                                                                                                         

Finalement, cette aventure nous aura appris comment survivre en forêt.

                                           

Justine est ma cousine et aussi une amie. Nous avons beaucoup de plaisir ensemble.

 

Éloïse Grand-Maison

 

J'adore rire avec Adam

Je m’appelle Mohamed et je suis en 6e année. Adam est aussi en 6e année. C’est mon meilleur ami et je le connais depuis notre première année. C’est vraiment une personne gentille et passionnée par plusieurs choses que j’aime aussi. On peut toujours compter sur lui dans n’importe quelle situation.

 

La veille de notre sortie, j’ai vu sur internet que le film Le roi lion allait sortir au cinéma. Alors, je suis allé demander à ma mère si je pouvais y aller avec mon ami et elle a accepté. Le lendemain, j’ai proposé à Adam s’il voulait aller voir un film avec mes sœurs et moi. Il a demandé à ses parents et, par chance, ils ont accepté. Alors, je suis allé le chercher.

 

Nous nous sommes dirigés au cinéma, mais avant, on est allés acheter des bonbons. Quand on est arrivés, il y avait beaucoup de monde et la file était tellement longue. Par chance, on a enfin pu prendre nos billets et on est entrés dans la salle.

 

Nous avons tellement rigolé durant la projection du film, Adam et moi, car le film était drôle. À côté de moi, il y avait une madame qui nous a demandé de sortir parce que nous faisions trop de bruit. Puisque le film était bientôt fini, nous n’avons raté que la moitié du visionnement.

 

Après cela, nous sommes allés chez McDonald’s et nous avons bien mangé. Je suis allé reconduire Adam chez lui et je suis retourné chez moi avec mes deux grandes soeurs

 

Adam est une personne gentille et drôle. Il est toujours là pour ses amis et ses proches. Ce jour-là demeure un très beau souvenir où j’ai eu beaucoup de joie. Ce moment restera dans ma mémoire.

 

Mohamed Guesmi

 
 

Mon ami Mohamed

Mon ami Mohamed et moi adorons les films. Il y a deux ans, nous sommes justement allés en regarder un. Ce fut la meilleure activité que nous avons faite ensemble.

 

Je m’appelle Adam Ikhlef et j’ai vécu l'activité avec mon ami Mohamed. Il est gentil et très drôle, mais en classe, il est sage comme une image. Il a les cheveux frisés et les yeux noirs. Il est très fort au soccer. Ce qui nous unit, c’est le fait que nous aimons quasiment toutes les mêmes choses, comme par exemple, le soccer.

 

En juillet 2018, Mohamed et moi sommes allés au cinéma à environ cinq kilomètres de chez nous. Nous sommes allés regarder Le roi lion.

 

Arrivés devant le cinéma, nous avons procédé à l’achat des billets. Nous sommes entrés dans la salle. Nous avons cherché nos places pendant au moins dix minutes avant de trouver les meilleures.

 

Assis sur les chaises, nous placotions quand, soudainement, le film a commencé. Cela nous a fait sursauter. Malgré le fait que le film avait commencé, Mohamed et moi continuions de parler et de rire. Vingt minutes plus tard, nous n’avions toujours pas arrêté de parler.

 

Brusquement, une dame nous a crié de nous taire. Nous étions crampés de rire. Une fois le film terminé, nous sommes partis du cinéma.

 

Ensuite, nous nous sommes arrêtés au Tim Horton’s pour finalement rentrer chez nous.

 

Aujourd’hui encore, Mohamed et moi sommes amis et nous nous voyons en classe et après l’école.

 

Adam Ikhlef

Souvenir de victoire

Mon amie Isra et moi aimons aller au parc. Cela fait deux ans que nous sommes de bons amis!

 

Je m’appelle Shawn et mon amie, c’est Isra. Elle a onze ans. Elle aime faire du vélo. Isra aime jouer. Elle est une amie très fiable.

 

Durant une fin de semaine d’octobre, nous sommes allés au parc Isabelle qui n’est pas très loin de l’école Coeur-Soleil. Je m’en allais au parc et c’est là que j’ai fait une rencontre surprise avec Isra.

 

En la suivant pour aller dans les modules, nous avons rencontré plein d’amis. Donc, nous avons joué avec eux. Le jeu que nous avons choisi était la «Tag». Cinq minutes plus tard, nous avons décidé de faire une partie de soccer.

 

Lors de la première partie, nous avons perdu et nous étions désespérés.

 

Nous avons aussi perdu la deuxième partie. Nous étions fatigués de perdre, alors nous nous sommes forcés à jouer du mieux que nous pouvions.

 

Soudain, nous avons gagné la dernière partie. Nous étions fiers de nous. Nous avons pleuré de joie tellement nous étions heureux.

 

Depuis cette journée avec Isra, je me sens brave. Isra est toujours là pour moi.

 

Shawn Julien

 

Deux vraies amies

Ma meilleure amie Léa et moi adorons le scoutisme. Il y a deux ans, nous avons passé quatre merveilleux jours au milieu d’une forêt avec beaucoup d’insectes.

 

Je m’appelle Ketty. Je suis une fille plutôt peureuse, contrairement à mon amie Léa qui est plus courageuse. Nous avons la même taille, elle a la peau bronzée et elle a toujours quelque chose à dire. Notre amitié a commencé il y a cinq ans et demi. Nous étions toutes les deux timides, mais maintenant je peux simplement dire que ça a changé. Elle adore les animaux et elle connait tout sur eux. Si quelqu’un la dérange, elle sait toujours quoi faire. Elle est aussi une très bonne danseuse.

 

Au mois de juin 2018, à midi, nous étions devant l'église pour attendre l’autobus qui allait nous amener à notre camp. Léa et moi réfléchissions à ce que nous allions vivre. Tout ce qu’on savait était qu’on allait dormir dans une forêt et qu’on allait parcourir un chemin de deux heures trente.

 

L’autobus est finalement arrivé. Nous sommes montées et mon amie m’a fait signe avec la tête de venir à côté d’elle. Je l’ai suivie lorsqu’elle a pris la décision de s’asseoir sur le siège juste devant une cheftaine. Je me suis vite endormie ; c’est comme ça à chaque fois que je vais au camp! Après être descendues de l’autobus et avoir pris une petite collation, nous avons réalisé que nous avions seulement deux tentes: une pour dix personnes et l’autre pour neuf, alors que nous étions environ vingt filles.

 

Nous avons parlé avec les chefs et la seule solution que nous avons trouvée était de refaire les équipes. C’est ce qu’on a fait. Nous avons construit notre abri pour les quatre prochains jours. Nous avons ouvert nos sacs de couchage et nos bagages pour, après, avoir du temps libre dans nos tentes. Nous nous sommes endormies à 23h ou 24h et nous nous sommes réveillées à 5h avec plein d'énergie.

 

Après trois jours d’aventures et d'amusement, nous sommes retournées à l’église où une surprise attendait Léa. Sa mère a préparé une petite table de desserts pour célébrer sa fête.

 

Léa est ma meilleure amie. Nous nous partageons des anecdotes et nous avons commencé un groupe d'amies ensemble. Elle sera toujours là pour moi.   

 

      Ketty Maghamez

 

Mon amie Merary

Mon amie et moi adorons passer du temps ensemble.

 

Je m'appelle Luciana. Je suis d'un naturel paresseux et ma meilleure amie Merary aussi. Elle est grande, elle a la peau brune et elle interrompt souvent quand on lui parle.

 

À l'été du 2020, nous étions chez Merary pour une soirée pyjama. Je lui ai suggéré d’aller au Dollarama pour acheter des bonbons.

 

Comme c'était loin pour y aller à pieds, Merary a pensé y aller en autobus, mais nous ne connaissions pas l’horaire. Notre solution a été de demander à sa grand-mère. Elle nous a dit que le prochain départ était dans cinq minutes. Nous n’avions pas beaucoup de temps. Après avoir pris 10 dollars, nous sommes sorties de la maison pour attendre l’autobus. Il est arrivé et tout était parfait. Cependant, la vie n’est pas toujours rose.

 

Après avoir acheté les bonbons, nous avons regardé l’heure. Nous avons passé beaucoup de temps au Dollorama! Nous avons payé et nous avons commencé à courir. Quand nous sommes enfin arrivées à l'arrêt d’autobus, il était déjà passé. Merary était préoccupée. J’ai alors vu un autre arrêt d’autobus. J’ai pris Merary par le bras et j'ai commencé à courir. Son visage a tout de suite affiché de la joie quand elle a vu cet autre arrêt. «L’autobus est beaucoup plus rapide que nous» a dit Merary.

 

À l'arrêt d’autobus, il y avait plusieurs personnes qui attendaient. Cela nous a donc laissé la chance de nous y rendre. Merary avait du mal à respirer et mon cœur battait la chamade.

 

Quand nous sommes arrivées à la maison de la grand-mère de Merary, elle nous a demandé pourquoi nous respirions si fort. Nous avons commencé à rire en pensant à tout ce qui s'était passé. Enfin, nous pouvions manger nos bonbons.

 

Merary est ma meilleure amie, elle est toujours la personne avec qui je peux parler quand j’ai des problèmes. Quand nous sommes fâchées, je sais que nous allons nous réconcilier et que nous allons encore être amies.

 

Luciana Correa Velez

 

Les manèges de la Ronde

Un samedi matin très ensoleillé, mon amie et moi nous préparions pour aller faire une merveilleuse activité avec nos familles.

 

Je m’appelle Alexandra, mon amie s’appelle Félicia. Elle a 15 ans, mais elle n’est pas très grande. Félicia va souvent à la Ronde, donc elle n’a pas peur du tout, contrairement à moi.

 

Puisque nous étions en octobre, il faisait assez froid et, à six heures, les monstres se préparaient à sortir de leur cachette. Il y avait des dizaines, voire même des centaines de manèges. Félicia et moi ne savions pas par lequel commencer, mais nous avons décidé de débuter par le Goliath puisque c’est le manège que nous avons vu en arrivant.

 

En sortant, j’avais un peu la tête qui tournait. On s’est dirigées vers un restaurant. Après avoir fini de manger, nous nous sommes dirigées vers le Titan. Au départ, j’avais un peu peur, mais rendue tout en haut du Titan, j’ai commencé à ne pas me sentir bien.

 

Nous sommes sorties du manège et nous avons fait une petite pause de dix minutes. Pendant ce temps, mes parents et ceux de Félicia sont allés faire d’autres manèges à côté. Après ce temps de repos, tout a fini par bien se passer.

 

La journée s’est terminée et nous sommes tous allés chez moi, car nos parents ont planifié que Félicia et sa soeur dormiraient chez moi.

 

Félicia est ma meilleure amie, on se connait depuis que nous sommes venues au monde. Nous avons même vécu dans la même maison durant deux longues et merveilleuses années.

 

Alexandra Patras

 
 

La visite de tante Marina

L’année passée, au début des vacances d’été, j’ai fait un voyage guidé avec ma tante Marina qui venait d’arriver au Canada.

 

Je m'appelle Sophie, je suis naturellement impatiente, tout le contraire de ma tante Marina. C’est une dame aux cheveux noirs et au teint bronzé. Ma tante est incroyablement courageuse et intrépide. Elle adore voyager. Son plus grand talent est sa joie contagieuse. Ma tante est une des sept frères et soeurs de mon père. Elle adore notre grande famille, tout comme moi.

 

Il était 8h du matin, le 9 juillet 2019, et nous attendions l’autobus, dans le quartier chinois, qui allait nous emmener à la ville de Niagara. Après quinze minutes d'attente, l’autobus est enfin arrivé. Nous avons embarqué en sachant que huit longues heures de route nous attendaient.

 

Après tout ce temps à nous ennuyer, nous sommes arrivés à notre première destination, Toronto! Là-bas, nous y avons passé une nuit, mais nous avons eu le temps de visiter l'aquarium et d’aller à la tour du CN. Ma tante était en admiration avec la ville, les bâtiments modernes et la propreté de l’endroit. Après une longue file d’attente, nous avons enfin réussi à entrer dans l’aquarium. Elle trouvait que l'intérieur était futuriste à cause des nombreuses animations qui paraissaient sur notre passage. Par la suite, nous sommes entrées dans un corridor en vitre où des animaux marins se promenaient en liberté. À la sortie, je l’ai interrogée sur ce qu'elle a préféré. Sa réponse a été : le corridor marin. Ensuite, nous nous sommes dirigées vers la tour située à proximité. Nous sommes entrées dans un ascenseur vitré. La peur m'a envahie. Ma tante, elle, était enchantée à l’idée d’aller sur un sol en vitre. Tout de suite après, nous sommes rentrées à l'hôtel, deux lits étaient placés côte à côte devant une minuscule télévision. Le lendemain matin, ma tante m’a réveillée. Nous sommes parties pour Niagara! Après cinq heures de route, nous sommes arrivées, fatiguées. Le programme de la journée était de visiter le parc Marineland et les chutes Niagara. Une fois arrivées nous avons observé un spectacle d'animaux marins. Ensuite, nous sommes arrivées devant une montagne russe. Je ne voulais pas la faire mais ma tante me l’a conseillée. Finalement, c’était très amusant. Par la suite, nous sommes allées voir les chutes. Ma tante les a trouvées majestueuses et merveilleuses. Elle se sentait petite devant elles. Le lendemain matin, nous devions revenir. Avant notre départ pour ce voyage, mes parents m’avaient  prêté une caméra pour prendre des photos. J’ai regardé les clichés et nous sommes allées déjeuner. Il était maintenant temps de partir. J’ai pris une place dans l’autobus.

 

Soudain, je me suis rendu compte que j’avais perdu la caméra.

 

Je l’ai dit à ma tante et elle s’est affolée. Nous avons décidé de retourner à l'hôtel. Nous avons cherché, mais il n'y avait rien. Nous avons fouillé dans les valises, mais nous n’avons rien trouvé. Nous étions désespérées et avons aussi cherché dans l’autobus. Il était temps de partir alors que nous ne l’avions pas trouvée.

 

Nous sommes arrivées vers 7h à Montréal. Nous avons pris le métro et nous avons rejoint ma mère dans la voiture. Je lui ai raconté notre mésaventure et elle s’est mise en colère.

 

Cela fait maintenant un an et nous nous en rappelons encore. Mes parents ont acheté une nouvelle caméra. Finalement, ma tante a adoré partager sa passion pour les voyages avec moi.

 

Sophie Pena

Mon père, mon ami

Il y a deux ans, nous prenions l’avion avec ma famille. Après quelques minutes d’attente, nous sommes enfin entrés dans cet oiseau de fer géant.

 

Je me nomme Emeric. J’adore les voyages et mon père les aime encore plus. Il est grand, robuste et intelligent. Mon père est prêt à tout pour me sauver. Il est très brave. Surtout, il est toujours fidèle envers moi, car c’est mon père et qu’il est comme mon meilleur ami. Mon père a les yeux bleus et il mesure un mètre quatre-vingt deux.

 

Le 29 juillet de l’été 2018, nous étions en route pour les Bermudes. Mon père, à côté de moi dans l’engin volant, m’a dit que je pouvais regarder autant de films que je voulais. C’était le point amusant de ce voyage en avion. En descendant de l’avion, j’ai contemplé pour la deuxième fois comment cet endroit était magique. Nous sommes entrés dans un taxi qui nous a conduits à l'endroit prévu. La maison que nous avions louée pour deux semaines était immense. Les propriétaires de la maison avaient même une plage privée.  Mon père nous a dit que nous pouvions aller à la plage. Mon père trouvait que c’était une des plus belles plages du monde. En arrivant, j’ai vu d’immenses vagues qui se fracassaient sur le bord du sable blanc qui ressemblait à de la farine. La plage était bondée de gens. Je comprenais maintenant quand mon père me disait que c’était une des plus belles plages du monde. Sans prévenir, je me suis élancé en direction de la mer. Malheureusement, ma mère m’a arrêté avec sa main en disant qu’il fallait mettre de la crème solaire. Sans rechigner, j’ai laissé ma mère m’en mettre.

 

Après, j’ai pris une planche, mon père a fait de même et nous sommes allés dans l’eau bleu clair. On s’est laissés entraîner par les vagues et on a fait des plongeons à travers celles-ci. Après deux ou trois heures de jeux, nous avons décidé d’aller faire de la plongée dans les coraux de la berge. Nous nous sommes équipés et nous sommes partis à l’aventure. Le monde sous-marin était incroyable! Il y avait toutes sortes de poissons. Soudain, tous les poissons sont partis dans la même direction. Nous avons plissé les paupières et nous avons vu surgir un barracuda. Il mesurait à peu près un mètre cinquante. Il avait une grande gueule avec plein de petites dents pointues. Il était gris comme du fer.

 

Mon père et moi étions apeurés, mais aussi fascinés. Mon père s’est dépêché de prendre une photo avec son appareil qui peut aller sous l’eau. Le barracuda nous regardait, mais il a décidé de continuer son chemin. Nous avons poussé un soupir de soulagement. Nous sommes retournés sur la berge et nous sommes partis prévenir ma mère et mes deux sœurs de cet incident. Ma mère était choquée. Elle m’a demandé si tout allait bien. Je lui ai dit qu’elle n’avait pas de raisons d’avoir peur.

 

Finalement, nous sommes partis de la plage pour aller prendre un apéro. Ensuite, nous avons mangé notre dîner et nous sommes allés à la crèmerie. J’ai mangé une gigantesque crème à l’orange en pensant encore à la créature monstrueuse .

 

Maintenant, j’adore passer du temps avec mon père. Nous avions même un projet d’aller voir un match de baseball, mais la Covid-19 ne nous a pas laissé y aller. J’étais triste et fâché, mais grâce au confinement, j’ai pu être plus souvent avec mon meilleur ami, mon père.

 

Emeric Perez

 

Nos tours de trottinette

 

Élie et moi aimons la trottinette «freestyle». Ça fait quatre mois que nous pratiquons ce sport.

 

Je m’appelle Antoine. Élie est très courageux. Mon ami est grand, il a un teint libanais et ses yeux sont d’un brun pâle. Élie est très bon au soccer et à la trottinette «freestyle». Je sais que je peux compter sur lui pour garder des secrets ou pour se sortir d’embarras lors d’événements tristes. Il est toujours là pour moi.  Élie est mon ami d’enfance.

 

En octobre de l'automne 2020, nous sommes allés au parc de planches à roulettes pour faire de la trottinette «freestyle». Élie m’a lancé le défi de faire la figure qui se nomme la «tailwhip».

 

Pour bien m'échauffer, j’ai descendu quelques rampes. Ensuite, j’ai parlé avec des amis. J’ai rembarqué aussitôt sur ma trottinette et j’ai fait des transferts. Cela veut dire de passer d’une rampe à l’autre. Plus tard, j’ai commencé à essayer de faire le «tailwhip». J’ai réussi ! La sensation est incroyable quand on réussit, en retombant d’un saut, à mettre nos deux pieds sur la plateforme. Mon coeur battait trop vite. Ensuite, je suis allé voir mon ami et il m’a montré qu’il le faisait aussi. C’était la première fois que nous faisions cette figure. Je l’ai félicité et lui aussi. Nous nous sommes encouragés et sommes retournés pratiquer le saut pour le réussir encore mieux. Je l’ai essayé à d’autres endroits. C’était plus difficile à réaliser, mais j’ai persévéré. Un peu plus tard, j’ai essayé un mouvement encore plus compliqué.

 

Ma mère nous a dit qu'on devait partir, alors je suis allé chercher ma bouteille d‘eau et ma trottinette. Nous sommes partis à la maison avec Élie.

 

Élie est mon ami d’enfance et nous aimons le sport. Je sais qu’il va toujours me protéger de mes peurs.

 

Antoine Poirier

 

La Ronde

Je vais présenter mon aventure à La Ronde que j’ai vécue avec mes parents et mon ami Szilard.                                                         

Je m’appelle Jad. Mon ami Szilard est une personne intelligente et surtout créative. Il a fait des centaines de très beaux dessins. Il a de jolis yeux, il porte souvent des souliers de marque Nike. Ils sont tous noirs. Szilard joue au soccer et  au football, mais il aime aussi le hockey, car c'est son sport préféré. Il est fort au cube rubique et capable de le finir plusieurs fois.

 

Nous sommes donc allés à La Ronde. Vers 18h30, je m’amusais avec Szilard dans les manèges jusqu'à ce que mon père me montre un endroit pour se réunir si nous nous perdons.  Nous avons mal vu le point de rencontre, car à cette heure, il commençait déjà à faire noir.

 

Bref, nous n’avons pas vu l’endroit de rassemblement. Nous sommes sortis du manège dès qu'il a atteint la fin du tour. Mais nous n’avons pas trouvé les parents, alors nous marchons, marchons et marchons. Enfin, nous trouvons quelqu'un qui pourrait nous être utile ; l’agent de sécurité. J’ai demandé s'il pouvait nous aider. Il a dit non, mais qu’il allait appeler son collègue, car la boutique était pleine et qu’il devait surveiller les gens. Donc, il a appelé et enfin, un autre gardien est venu. Nous lui avons expliqué la situation et il nous a aidé à les chercher.

 

Ensuite, la sécurité nous a aidé à trouver nos parents. Ils étaient près du magasin de nourriture. Nous étions heureux de les retrouver!

 

En conclusion, Szilard et moi sommes entrés chez nous tout rouge de stress. Nous avons eu ensuite besoin de beaucoup de temps pour se reposer.

 

Je suis demeuré autant ami avec Szilard après cela, car nous avons vécu les mêmes motions lors de cette étrange aventure et cela nous unit.                          

 

Jad Rjafallah

 

Avatar, tout un manège

Je m’appelle Chloé et je vais vous raconter mon voyage à Walt Disneyland, mais plus précisément de mon aventure dans le manège Avatar.

 

Mon meilleur ami et moi, nous sommes allés à Disney et avons fait ce manège ensemble. Ce meilleur ami s’appelle Claude. Il est aussi mon père. Mon paternel est très comique. C’est une des choses que j’aime le plus chez lui. J’adore aussi qu’il n’ait peur de rien. Je considère cela comme un de ses plus grands talents. Moi, je suis comme mon père. Je n’ai peur de rien, même pas du Goliath à La Ronde. Nous avons tous les deux les cheveux brun foncé, les yeux bruns et une personnalité aimable.

 

En mars 2020, avant la Covid-19, mon père et moi sommes allés à Walt Disneyland pour une semaine et demie. Ma mère et mon frère nous ont accompagnés. Nous sommes restés dans un bel hôtel en Floride. Il faisait extrêmement chaud. Heureusement, il y avait une piscine à l’hôtel.

 

Arrivés à Disney, nous avons fait plein de manèges. À midi, ma famille et moi sommes allés au restaurant. Ce n’était pas un restaurant comme les autres. C’était une place très farfelue. Mon père et moi avons chacun commandé une poutine. Comme breuvage, j’ai pris une boisson gazeuse. Après le dîner, nous sommes allés marcher pour nous rendre au manège. Arrivés devant le manège Avatar, on a remarqué qu’il y avait une grande ligne d’attente. Devant chaque attraction, il y était indiqué le temps d’attente : deux heures pour l’Avatar. Ouf! C’est long deux heures! Mon papa ne trouvait pas ça si grave. Nous nous sommes alors mis dans la file. Le temps passait très lentement, tous les membres de la famille rivés sur son appareil électronique. Une heure plus tard, on a commencé à bouffer du maïs soufflé au caramel et des barres au chocolat. Ravissant!

 

Après une autre heure, nous sommes tous entrés dans une petite salle fermée où nous devions rester debout sur un collant marqué par un numéro. J’étais sur le numéro 7. Une machine nous analysait pour pouvoir nous donner une forme d’avatar bleu. Cinq minutes plus tard, l’analyse s’est terminée et on est entrés dans une autre salle qui contenait de fausses motocyclettes. Mon père et moi, nous nous sommes assis l’un à côté de l’autre. Nous avons mis un casque de réalité virtuelle. Le casque était en quatre dimensions! Après cela, le manège a commencé. Le bruit était fort, mon bonhomme bleu volait dans l’écran pendant que ma motocyclette bougeait. Mon père criait et la scène était remplie de couleurs. Bref, le manège m’a donné l’impression de voler. C’était intense!

 

Un peu après, le manège s’est arrêté et nous sommes sortis de l’attraction. En sortant de la salle, on s’est rendus dehors. Ma famille et moi étions époustouflés par ce manège. Nous observions les autres personnes sortir de l’attraction. Ce manège en valait la peine. Ensuite, nous sommes allés faire d’autres attractions.

 

En fin de soirée, nous sommes allés à l’Olive Garden pour manger, nous sommes retournés à l’hôtel et nous avons nagé dans la piscine jusqu’à dix heures du soir.

 

Finalement, j’adore mon père et j’adore les activités et le temps que je passe avec lui.

 

Chloé Salem

 

Aventures à la Ronde

Mon ami Jad et moi adorons aller faire des manèges effrayants. L’année passée, nous avons planifié une merveilleuse activité.

 

Je m’appelle Szilard et mon ami, c’est Jad. Il est de taille moyenne, il est très beau et très gentil. Il est aussi vraiment drôle et très musclé. Jad a des lunettes fumées et il porte souvent des souliers Nike ou des TN. Jad et moi sommes meilleurs amis depuis un an. Il est bon au soccer et il a les yeux et les cheveux bruns. Il est aussi très courageux et n’a peur de rien. Il a l’air timide, mais quand il parle, il ne s’arrête plus. Quand je ne vais pas bien, il me protège toujours. Il est vraiment un bon ami!

 

À La Ronde, à 18h30, quand il faisait déjà noir, les manèges se sont illuminés. C’était le 3 août 2019 que nos généreux parents ont gentiment accepté de nous emmener dans ce si merveilleux endroit. Nous attendions cette date avec impatience. Nous avions hâte de faire plein de manèges effrayants.

 

Au début de la journée, les parents ont choisi un point de rencontre. Jad et moi avons fait beaucoup de manèges. Après avoir fait le dernier, nous ne voyions plus le lieu de rencontre. On est descendus du manège et nous avons regardé où étaient les parents. Nous, on ne les voyait pas.

 

Nous avons commencé à stresser et à nous inquiéter. Après dix minutes de recherche, nous avons vu un garde de sécurité devant une boutique de souvenirs remplie de personnes. Nous lui avons dit que nous avions perdu nos parents et que nous avions besoin d’aide. Il a dit qu’il devait surveiller la boutique. Alors, il a décidé d’appeler un autre garde de sécurité qui était son collègue de travail. Après, accompagnés du garde de sécurité, nous avons continué à chercher nos parents. Ensuite, après quelques minutes, nous avons fini par les retrouver. Nous croyions ne plus jamais les revoir.

 

Après toute cette activité mouvementée et après avoir retrouvé les parents, tout le monde était content et heureux. Nous sommes rentrés paisiblement et calmement chez nous.

 

Jad et moi sommes encore amis. Nous allons à la même école. Le plus beau dans notre amitié est que nous restons toujours très gentils entre nous. Il est très important pour moi, car sans lui, je serais peut-être encore perdu dans La Ronde.

 

Szilard Lajos Varga

 

 

© 2020 par Les Productions le p'tit monde