Novembre 2020 

     La Vie de l'autre  numéro 5

Rencontres 

image cover novembre .png

La Classe de Mme Julie

Mme Julie Dupéré

La classe de Madame Julie Dupéré

de l'école Du Bois-Joli à Laval

 

Julie Dupéré est une enseignante toujours prête à faire vivre à ses élèves des aventures originales et stimulantes. Elle adore rire avec eux et leur présenter de nouvelles personnes. Depuis 4 années déjà, elle reçoit M. Tardif et les équipes des Productions le P’tit monde qui viennent les guider dans des projets d’écriture (texte descriptif, texte fictif et scénario de cinéma). Quel plaisir de travailler avec elle et sa classe remplie de belles énergies créatrices.

Zoe

Zoe

Une aventure palpitante

William

William

Une randonnée en vélo catastrophique

Somah

Somah

L'invité surprise

Sophie

Sophie

Une plage à Ottawa

Vincent

Vincent

Ma course avec grand-père Serge

Helena

Helena

La licornerie

Noah

Noah

Aventure à vélo

Samuel

Samuel

Une journée au Centre Bell

Béatrice

Béatrice

Mon cadeau

Hélio

Hélio

Une peinture fascinante

Brian

Brian

Disparitions dans la cour d'école

Mohamed

Mohamed

La plage Bouznika

Karina

Karina

La soirée pyjama

Anass

Anass

Des manèges

Alexandra

Alexandra

Le buffet

Jade

Jade

La randonnée en forêt

Louis

Louis

Le cadeau de mon grand-père

Mary Lissa

Mary Lissa

Le lac Simon

Robin

Robin

La fausse salle

Alexandre

Alexandre

Le ballon perdu

Brianna

Brianna

Ma journée de glissade sur neige

Landine

Landine

Une croisière en famille

Matteo

Matteo

Spectacle d'humoriste

Rayan

Rayan

Les Chutes de Niagara

Samy

Samy

La vie de l'autre

 

Une aventure Palpitante

Je me prénomme Zoé. Mon aventure se déroule lorsque ma mère et mon père partent en voyage au Panama. Ma grand-mère paternelle Yvette nous garde, mes sœurs et moi, pendant une semaine. C’est une belle opportunité pour mieux la connaître.

 

Ma grand-mère vit en Alberta. Je ne la vois pas souvent, mais lorsqu'on se rencontre, nous passons toujours des bons moments ensemble.  Ma grand-mère est responsable, aimante et très généreuse.  Le lien qui nous unit est que nous sommes toutes les deux de grandes joueuses de jeux de société.  J’ai deux sœurs; une qui est plus âgée que moi et qui s’appelle Gabrielle. Elle aime beaucoup la plateforme Tik Tok.  De plus, j’ai une petite sœur qui s'appelle Émily et qui adore la danse.

 

Mon aventure se déroule en 2018, par un matin du mois de février.  Mes soeurs, ma grand-mère et moi sommes à l'arrêt d'autobus.  Il pleut, mais lorsque la pluie tombe sur nos manteaux, elle devient glacée.  Le trottoir est très glissant, car il est recouvert de glace. 

 

Nous retournons à la maison, car l’autobus n’arrive pas. Sur le chemin du retour, nous nous sommes collées les unes contre les autres pour ne pas tomber.  Heureusement, nous réussissons à nous rendre à la maison  où nous jouons au jeu de société Monopoly.

 

Le lendemain matin, mes parents reviennent de  leur voyage.  Par conséquent, nous devons casser toute la glace à l’extérieur de ma maison pour qu’ils ne tombent pas.  Pour nous préparer, nous sommes allées dans mon cabanon et on a pris de grosses pelles pour détruire la glace. C’est vraiment lourd, car les pelles sont faites en métal.  J’ai adoré ce moment avec ma grand-mère et mes sœurs, car on devait travailler en équipe pour casser toute la glace.  Tout à coup,  je tombe, je me cogne et je perds connaissance. Quelques minutes plus tard, mes sœurs me retrouvent et me reconduisent à l’intérieur de la maison.

 

Une fois bien au chaud, ma grand-mère me donne une glace et je me sens mieux. 

 

J’ai beaucoup aimé cette activité, car ça m'a permis de me rapprocher de ma grand-mère et de mes sœurs.

 

 

 Zoé Gareau

Une randonnée à vélo catastrophique 

Mon aventure se passe lors d’une belle journée d’été ensoleillée et très chaude à Ottawa. Ma meilleure amie, son frère, sa mère, ma mère et moi décidons d’aller faire une randonnée en vélo.

 

Christine, la mère de ma meilleure amie, est très en forme. De plus, dès qu'elle commence quelque chose, elle le termine.

 

Notre but premier était de nous rendre à la plage qui était environ à une heure de l’endroit où nous avions loué les vélos. Notre randonnée commençait très bien jusqu’à ce que nous voyons une affiche écrite en français...

 

Le problème est que la plage se trouve à Ottawa et non à Gatineau, la ville voisine. Nous prenons quelques minutes pour regarder le cellulaire de ma mère. Il indique que nous ne sommes pas sur le bon chemin et que nous devons faire demi-tour. Pour le moment, nous n’avons aucune inquiétude, car le GPS nous indique que la plage se trouve à quarante minutes de l’endroit où l’on se trouve.

 

Après quarante minutes, nous n’étions toujours pas rendus à la plage. On décide donc de prendre le cellulaire à Christine et de prendre Waze comme GPS, à la place de Google map. Waze, tant qu’à lui, nous disait que nous étions à une heure et demi de la plage et à quinze minutes de l’endroit où nous avions loué les vélos.  Mes compagnons et moi décidons de retourner à la voiture qui se trouvait à l’endroit de location de vélos.

 

Après avoir rendu les vélos, nous sommes partis en voiture à la plage où nous avions prévu nous rendre. Une fois à la plage, il n’y avait personne dans l’eau. On s’est quand même installés sur le sable pendant que Christine était partie voir les sauveteurs pour savoir ce qui se passait . À son retour, elle nous informe que la qualité de l’eau était très mauvaise  (qualité “D”), donc la plage était fermée.

 

 

Finalement, nous avons trouvé une autre plage et nous avons passé du bon temps entre amis. Christine et moi discutons encore ensemble, car elle est l’amie de ma mère et elle nous accompagne chaque année en voyage.

William Osselin

 
 

L'invité surprise

Aujourd’hui, nous sommes le samedi 9 novembre 2019 et c’est une journée très spéciale, car c'est ma fête. De plus, je vais la passer avec l’ami de mon père. C’est un moment mémorable pour moi.

 

L’ami de mon père est grand, gentil, de couleur caramel et très intelligent. Pendant cette journée, mes frères sont bien habillés et ils sont très gentils avec moi.  C’est une belle journée ensoleillée.

 

Ma fête a lieu durant la fin de semaine. Je la fête dans un centre d’amusement qui se nomme Skyzone. Les invités sont mes parents et mes frères. J’aime beaucoup les activités qu’on peut faire là!.

 

Avant de célébrer ma fête, mes parents et mes frères ont organisé les préparatifs. Ils ont invité les personnes, acheter mes cadeaux et préparer mon gâteau à la vanille et au chocolat. Une heure plus tard, un invité surprise débarque chez moi sans que je le sache.  C’est Mohamed, l’ami de mon père.

 

Après l’apparition de l'invité surprise,  j'ouvre mes cadeaux. Un peu plus tard, on joue avec les jouets. Trente minutes plus tard, mes frères, l’ami de mon père et mes parents arrivent avec un gros gâteau à la vanille et au chocolat. Puis, ils décident que je vais couper. Juste après avoir mangé le gâteau, tous les gens présents à mon anniversaire veulent prendre une photo. Je ne peux pas refuser ce moment mémorable. Alors, j’accepte de prendre une photo avec les personnes présentes.

 

Vingt minutes après la prise de photo, la fête se termine. L’invité est exténué et n’a plus d’énergie. Mohamed ne peut  pas conduire. Alors, mes parents décident de le reconduire chez lui, car il est trop fatigué.

 

La raison pour laquelle je l’aime en tant qu’ami, c'est que tous les deux on aime le sport, plus précisément le soccer. De plus, on aime le même joueur de soccer. Qui est ce joueur? À vous de deviner!

 

Somah Camara

 

 

Une plage à Ottawa

Voici le souvenir que je veux partager avec vous. La famille de Marie-Ève et la mienne allons tout le temps en voyage durant l’été et ce, depuis 2019. Cette année, durant l’été 2020, nous sommes allés à Ottawa.

 

Je m’appelle Sophie. Je suis très calme. Marie-Ève est gentille et très attentive. Elle est toute blanche même si elle n’arrête pas de se faire bronzer au soleil. Elle a des lunettes tachetées et ses cheveux sont bruns. Elle adore se baigner, tout comme moi.

 

Au mois d’août de l’été 2020, après une longue route, nous décidons de faire une petite pause à une plage parce qu’on est épuisé d’être sur la route. On est à Ottawa, mais il nous reste encore quarante minutes de route avant d’arriver au chalet.

 

On décide d’aller se baigner. L’eau est parfaite; pas trop chaude ni trop froide. Soudain, Marie-Ève trébuche. Il y a un morceau de béton dans l’eau!

 

Après notre découverte, nous décidons d’ignorer ce morceau de béton, mais on n’arrête pas de trébucher. À chaque fois que nous accrochons le morceau de béton, on se fait mal aux pieds. Nous sommes exténués de toujours nous blesser aux pieds.

 

Désespérés, nous décidons d’enlever le morceau de béton. Après plusieurs essais, nous remarquons qu’il est impossible de le retirer. En effet, il est trop lourd pour nous.

 

Déçues de l’état du lac, nous décidons d'aller plus loin pour ne plus trébucher, mais on s'aperçoit qu’il y a d’autres morceaux de béton. Il y en a même partout dans le lac!

 

Exaspérées, nous essayons de conserver en mémoire où sont les morceaux de béton. Toutefois, on s’amuse tellement qu’on finit par les oublier.  Alors, on trébuche encore et encore.

 

 

Finalement, nous décidons d’utiliser les morceaux de béton pour faire de la plongée. Nous avons eu beaucoup de plaisir cette journée-là. C’est un souvenir mémorable.

 

 

Encore aujourd’hui, Marie-Ève et moi sommes très proches l’une de l’autre. On se voit un peu moins à cause de la pandémie, mais on va toujours bien s’entendre, j’en suis certaine.

 

Sophie Dubé

Ma course avec grand-père Serge

Mon grand-père est très sportif. Au printemps 2017, on a vécu un événement mémorable ensemble durant une course à pied.

 

Je m’appelle Vincent et j’ai maintenant onze ans. J’aime beaucoup courir. Mon grand-père s’appelle Serge et il aime beaucoup faire des activités avec moi. Il est très courageux, car il fait de longs voyages pour faire du vélo. De plus, il est très grand et souriant.

 

Nous étions au printemps 2017 et mon grand-père était parti réaliser une course de 5 kilomètres. Je suis parti le matin pour aller dans le parc où avait lieu l’événement. Mon grand-père est alors venu me rejoindre.

 

Les membres de ma famille ont fait leur course, puis je me suis préparé pour mon départ. Mon grand-père était avec moi. Il y a eu un réchauffement avant de commencer la course. Le signal de départ a retenti et mon grand-père est parti.  Toutefois, moi, je me suis fait bloquer par des adultes. Heureusement, mon grand-père l’a remarqué. Il était gentil, car il m’a attendu. On est donc reparti un peu plus tard que les autres mais on a couru à un bon rythme. Je pensais beaucoup au fait qu’il voulait réaliser la course avec moi.  De son côté, mon grand-père ne me parlait pas, mais je savais qu’il était content.

 

On courait de plus en plus rapidement. C'était fou! Mon grand-père n’avait même pas l'air fatigué. Il y avait un peu de monde sur le parcours pour nous applaudir. Mon grand-père allait si vite, que j’avais l’impression qu’il me traînait. Il m’a dit de ne pas lâcher.

 

Ensuite, j’ai vu la ligne d'arrivée. Je me suis dit que c'était fini. Par contre, mon grand-père est parti comme une bombe. Je n’arrivais plus à le suivre. Il a traversé la ligne d'arrivée et moi par la suite. Serge m’a félicité.

 

Finalement, on est allés chez nous pour faire un BBQ avec mon grand-père. Aujourd'hui, je garde contact avec lui et on s'appelle souvent.          

 

 Vincent Deshaies

 

La licornerie

Voici le merveilleux moment que je veux partager avec vous. Il y a bientôt un an et demi, je suis allée à la Licornerie avec Ayten, ma belle-soeur. Celle-ci a les cheveux longs noirs et elle est d’origine tunésienne. La petite sœur de ma meilleure amie, Nève, nous accompagnait également. Je la considère comme ma petite sœur. Elle a les cheveux courts blonds et elle est d'origine québécoise et portugaise.

 

Ma visite à la Licornerie s’est déroulée durant l’été 2019. Nève était  chez moi. Après avoir mangé, Nève et moi attendions Ayten devant chez moi. Environ 20 ou 30 minutes plus tard, Ayten est venue nous chercher pour aller à la Licornerie, une boutique dédiée aux licornes qui se situe à Montréal. Cela faisait longtemps que nous parlions de faire une sortie à la Licornerie. Nous étions très excitées.

 

Toutes les trois aimons beaucoup les licornes. À la Licornerie, il y avait du faux gazon vert dans les escaliers et l'entrée était rose. Il y avait aussi des boissons et des petites collations sucrées. Nous avons toutes les trois pris un petit gâteau. Ayten a commandé un café glacé et Nève et moi avons choisi une limonade au goût de barbe à papa.

 

Après avoir mangé nos petites gâteries, nous avons parlé un peu de tout et de rien. Après une bonne conversation, nous sommes allées choisir des petits cadeaux. Au moment où nous allions payer nos achats, nous avons pensé à Jade, la grande sœur de Nève, qui n'avait pas pu nous accompagner, car elle avait une otite. Par conséquent, pour lui faire plaisir, nous lui avons pris un petit cadeau. Après de longues minutes de recherche, nous avons trouvé le cadeau parfait; un crayon avec une tête de licorne au bout, car elle aime beaucoup écrire. Nous avions hâte de la revoir et qu’elle se rétablisse.

 

Par la suite, nous avons malheureusement dû quitter l'emplacement pour aller dans un marché local rejoindre mon frère aîné et nous avons fait une petite promenade à travers des kiosques des quatre coins du monde. Nous avons trouvé un kiosque mexicain et nous avons pris des smoothies.         

 

Après avoir bu les smoothies, nous nous sommes promenés un peu. Ensuite, vers 6 heures, nous sommes retournés à la maison pour souper.

 

Cela fait environ un an et demi maintenant qu’Ayten est ma belle-sœur. Je suis très contente de pouvoir encore la voir.   

 

 

Helena Bueno Rosado

 

Aventure à vélo

Au mois de juillet, entre 5 et 6 heures, mon oncle Ismo, mon cousin Owen et moi  allons faire du vélo au parc devant chez moi sur la rue Oxford.

Mon oncle est très intelligent et mon cousin est très comique pour un enfant de 8 ans.

Mon oncle m’invite à faire du vélo. Nous faisons une course et j’ai peur de faire la course avec lui car il est le meilleur en vélo. Mon cousin aussi est fort en vélo, mais parfois, je le bats car nous avons à peu près le même niveau.

Soudainement, mon cousin et moi tombons par terre à côté du terrain de basketball.

Je me fais mal tout comme mon cousin, mais mon oncle Ismo continue sans nous attendre. Mon oncle nous entend tomber. C’est alors qu'il se retourne pour vérifier si nous sommes blessés. Il nous aide à nous asseoir sur le banc du parc. Quelques minutes plus tard, nos blessures sont soignées. Nous nous relevons pour jouer au basket pendant 30 minutes. Je marque tout le temps. Mon cousin se frustre. Il décide d’arrêter de jouer au basket, car mon oncle Ismo veut nous acheter des cornets de glace.

Mon oncle et mon cousin sont très gentils. Ils seront dans ma famille pour toute ma vie. Ils sont importants pour moi.

 

Noah Mugabo

 
 

Une journée au Centre Bell

Il y a 1 an, mon grand-père et moi sommes allés voir un match du Canadien de Montréal au Centre Bell. C’est la plus belle activité que j’ai faite avec lui.

 

Je m’appelle Samuel. Mon grand-père et moi adorons les Canadiens. Il était très content de faire cette activité avec moi.

 

C’était un soir de l'année 2020. J’étais très impatient d’aller au Centre Bell. L'avant-midi était long. Je pensais juste au match de hockey. Je me demandais à quel point le Centre Bell était grand et surtout si les Canadiens allaient gagner.

 

En marchant vers le Centre Bell, j’ai trouvé ça très impressionnant de voir plein de fans du Canadien autour de moi. Quand les Canadiens marquaient, il criait de joie de sa voix grave. Mon grand-père est très drôle. On ne s'ennuie jamais avec lui. 

 

Pendant le match, nous avions faim, alors nous sommes allés chercher de la nourriture. Mon grand-père a trouvé ça très cher. Entre les périodes, une personne tirait des chandails avec un canon. Les chandails ne se rendaient pas à nous, car nous étions très haut. À la fin du match, nous étions très contents que les Canadiens gagnent. Il s'est levé pour les applaudir et on voyait qu’il était de grande taille.

 

Après le match, nous sommes repartis en métro. Le chemin était long. Arrivés à destination, nous avons pris la voiture pour revenir à la maison. Puisqu’il était tard, je me suis couché.

 

Encore aujourd'hui, mon grand-père et moi continuons à nous voir régulièrement, car l’été, je vais me baigner chez lui. En plus, mon grand-père habite à deux minutes de chez moi. Je peux donc le voir très souvent.

 

Samuel Lavergne

 

Mon cadeau

 

À chaque année, ma grand-mère et moi passons une journée ensemble pour ma fête. Chaque fois, ma grand-mère m'emmène à un endroit où l’on fait une activité que j’adore. Cette année, c’était mémorable!

  

Je m’appelle Béatrice. Ma grand-mère, Dominique, est grande et très ponctuelle. Elle déteste être en retard. J’aime vraiment l’improvisation et je suivais même des cours. Ma grand-mère aime beaucoup cela également. Elle m’aime beaucoup et elle trouve toujours quelque chose de génial à faire pour mon anniversaire.

 

Le vendredi 9 février 2019, lors d'une journée pédagogique, je suis allée dormir chez ma grand-mère, pour ma fête. Le lendemain matin, ma grand-mère m’a annoncé que nous allions voir un match d’improvisation. J’étais tellement contente! Je me suis préparée, puis, nous sommes parties.

 

Quand nous sommes arrivées dans la file d'attente, je sautais sur place tellement j'étais excitée. Nous étions les quatrième dans la file. Encore une fois, nous étions arrivées en avance. Il y avait un couple derrière nous. Leur fille leur avait acheté des billets en cadeau pour Noël. À un moment donné, un autobus scolaire est arrivé. Tous les élèves sont descendus et sont entrés en premier.  J'étais fâchée, car ils n'étaient tout de même pas des invités V.I.P.! Une quinzaine de minutes plus tard, nous avons enfin pu entrer dans la salle. J’avais froid. Je n’étais pas bien habillée pour l’hiver. Le fait d’être arrivées à l’avance nous à tout de même permis d’avoir une excellente place près de la scène.

 

Dans le fond de la salle, il y avait un bar. Ma grand-mère nous a commandé une boisson, puis, le match a commencé. C’était "vert contre jaune". Ma grand-mère me disait qu’elle était vraiment contente d’être là avec moi. De mon côté, je pensais la même chose qu'elle. Il y a eu une ronde de cinq minutes durant laquelle une seule personne a chanté. J’étais émerveillée par le talent des joueurs. Le temps filait et  le jeu devenait de plus en plus serré.

 

Vers la fin du match, le jeu devenait vraiment endiablé. C'est l'équipe des "verts" qui a gagné. C'était l'équipe pour qui nous votions, c'est-à-dire celle de Pier-Luc Funk, qui a d'ailleurs été nommé l’étoile du match. Ma grand-mère et moi étions très contentes de notre belle sortie.

 

Je suis toujours aussi proche de ma grand-mère, malgré le confinement. Même si cette activité n’a duré qu’une heure et demie et qu’elle s'est passée il y a près d'un an, ma grand-mère et moi chérissons ce souvenir de tout notre coeur.

 

Béatrice Lecomte-Moreau

 

Une peinture fascinante

Un jour,  ma grand-mère et moi avons peint ensemble.Je suis complètement fasciné par ma grand-mère. Elle est simplement bonne en tout! Elle est talentueuse en cuisine, en bricolage, en dessin et en sculpture. Toutefois, je ne connaissais aucunement ses talents en peinture. J’ai adoré peindre avec elle. Je me sentais proche de ma grand-mère, même si j'étais loin d’elle.                 

 

Il y a quelques années, au Mexique, pendant  les vacances d’été, ma grand-mère a eu une idée; peindre avec moi. Elle ne me connaissait pas bien, alors elle ne savait pas que j'appréciais la peinture également. Ensuite, elle a sorti d’un placard une immense toile blanche et une douzaine de petits pots de peinture.

 

Par la suite, elle s'est mise à peindre une sorte de créature blanchâtre. De mon côté, je peignais un bateau. J’avais l’impression que mon pinceau glissait tout seul sur la toile. Je le sentais si léger; je n’avais jamais eu une telle sensation.

 

Plus l'œuvre de ma grand-mère avançait, plus je distinguais un cygne. Il était magnifique et j'étais impressionné. On pouvait distinguer pratiquement tous les petits détails que pouvait avoir un cygne; les plumes, les ailes, le bec et les pattes.

 

Ensuite, ma grand-mère et moi sommes allés à Monterrey voir mon père. Puis, on est allés au restaurant manger des quesadillas et des frijoles. Par la suite, je suis retourné chez ma grand-mère afin que nous terminions nos œuvres.

 

Une fois nos peintures terminées, nous les avons accrochées sur un mur pour les admirer. J’étais un peu déçu de ma peinture, car une immense tache de peinture rouge s’était incrustée sur ma toile.

 

Hélio Gamez Genest

Disparition dans la cour d'école

Par un jour ensoleillé, durant la récréation du dîner, mes amis et moi décidons de jouer à la tague.  Après avoir choisi qui aurait la tague, on court se réfugier dans nos cachettes en attendant Cédric, qui a la tague. 

 

Je connais Cédric depuis des années. Il habite à Montréal et il a 11 ans.  Je l’ai connu à mon ancienne école, lorsque j’habitais aussi à Montréal. C’est une personne qui aime faire des blagues. La plupart du temps, elles ne sont pas drôles, mais je ris quand même, car Cédric est mon ami.

 

Dans mon souvenir avec Cédric, après que tout le monde se soit caché, le jeu de tague commence. Mes amis et moi partons à la recherche de Cédric. La cour d'école est très grande. Mes amis et moi décidons de nous séparer pour trouver Cédric. Nous demandons à des personnes dans la cour d’école si elles ont vu notre ami. Elles nous disent que “non”.

 

Je suis très intrigué par la disparition de Cédric, qui est si soudaine. J'ai même demandé aux surveillants de la cour d'école s’ils ont vu Cédric. Malheureusement, ils ne savent pas où il est.

 

Après plusieurs minutes de recherche, on ne trouve toujours pas Cédric.  Nous sommes découragés.  Mes amis et moi décidons de continuer nos recherches. Nous avons vraiment envie de trouver Cédric pour continuer à jouer à la tague avec lui.

 

Après dix minutes de recherche, un de mes amis trouve Cédric, en pleurs, allongé par  terre, avec du sang sur lui. On demande à Cédric ce qui s'est passé pour qu'il soit dans un tel état. Il nous raconte toute son aventure. Il nous dit qu'il a trébuché par terre et qu'il s'est cogné contre un arbre. Son nez saignait.

 

Mes amis et moi décidons de chercher une surveillante pour qu'elle aide Cédric. La surveillante arrive avec des mouchoirs et un pansement à mettre sur le nez à Cédric.

 

La cloche sonne et on doit rentrer à l'intérieur de l'école. Les cours recommencent.

 

Mes amis et moi allons voir comment va Cédric. Il va mieux, alors  on décide de le ramener en classe. Il raconte l'histoire de façon humoristique et tout le monde rit.

 

Brian Lee C. Gesse

 

À la plage Bouznika

Par un bel après-midi d’été au Maroc, mon cousin et moi allons à la plage à Bouznika. Cette plage a de plus grandes vagues que d'autres plages. Certaines vagues font 5 à 6 mètres de hauteur.

 

Mon cousin a des cheveux frisés. Il est fort, très gentil et respectueux avec les autres. Il a la peau bronzée et ses yeux sont bruns. Il est très rapide et drôle. 

 

Je combats les vagues avec mon cousin pendant des heures. On se lance des défis comme sauter sur les vagues. Certains défis sont dangereux. On a eu quelques égratignures, mais c’est moi qui en a eu le plus.

 

Mon cousin a vu une méga vague. Alors, il a une idée. Il propose de sauter dans la vague en faisant une grande bombe. Quand je saute sur la vague, elle me ramène sous l’eau. Ça me fait peur. Il y a beaucoup d’algues.

 

Je nage vers le haut pour remonter respirer. Je réussis à sortir ma tête de l’eau. Je prends ma respiration pendant quelques secondes. Il y a une autre grande vague qui arrive rapidement. La vague me repousse entre l’eau et le sable.

 

Mon cousin est stressé, car il croit que je suis mort. Je réussi à me lever et je vais finalement vers mon cousin. Mon cousin me voit debout. Je le regarde. Il sourit de joie, car je ne suis pas mort. À partir de là, on n’est plus retournés dans l’eau jusqu’à notre départ en voiture.

 

                               

Je suis heureux d’avoir survécu à la vague avec mon cousin. Depuis ce jour, je ne fais plus de défis avec les grandes vagues. Une fois rendu à la maison, j’ai enlevé le sable dans mes cheveux. Après avoir fini le nettoyage de mes cheveux, j’ai mangé et je suis allé dormir.

 

Mohamed Saâd Chaairi

 

La soirée pyjama

Mon amie Emmy et moi aimons être ensemble. Quand j'avais 9 ans, on a organisé une superbe soirée pyjama.

 

Je m’appelle Karina. J'ai presque les mêmes qualités que ma meilleure amie Emmy. Elle est travaillante, respectueuse, amicale et très drôle.

Quand  je la regarde, je ris pour aucune raison. Emmy entretient une  très belle amitié avec moi. Cette amitié est tellement belle, qu'on ne s'est jamais chicanées.  Notre soirée pyjama est inoubliable.      

 

En 2019, mon amie et moi avons donc réalisé une soirée pyjama chez elle.  J'étais très impatiente de vivre cette soirée avec elle. Quand le temps est venu d’aller chez elle, on sautait de joie et d'allégresse.

 

Tout d'abord, on est allées à une petite crèmerie. J’ai pris une crème glacée au chocolat puisque c’est ma saveur préférée. Emmy a pris une crème glacée aux fraises. Ce fut un délice. Quand on est arrivées à sa maison, des feux d’artifices sont apparus. C’était un moment magique passé avec mon amie. Quand on est rentrées dans sa maison, on a joué un peu aux blocs avant d’aller dormir.

 

Le lendemain, Emmy et moi nous sommes réveillées très tôt et on a ri pour aucune raison jusqu’à ce que ses parents nous disent de nous rendormir. Toutefois, on a continué à rire doucement pendant un bon moment. Quand tout le monde s’est réveillé, on a déjeuné. On m’a donné deux pains avec du beurre d’arachides. C'était le paradis! Pour se rendre à l’église, mon amie et moi avons porté la même robe rose pâle.

 

Quand on est arrivées à l’église, on a demandé à nos parents respectifs si Emmy pouvait dormir chez nous un jour. Malheureusement, ce jour n’est pas encore arrivé. On le souhaite énormément, mais à cause de la pandémie, on ne peut pas réaliser notre souhait. Par chance, mon amie et moi restons en contact par téléphone.

 

Emmy sera toujours ma meilleure amie.  En effet, notre amitié est infinie.

 

Karina Elizabeth Colindres Gomez

 
 

Des manèges

Aujourd’hui, je suis parti en voyage en Espagne afin de faire des tours de manèges avec ma famille. On était tous impatients de réaliser cette activité.

 

Je me nomme Anass. Je suis un garçon sportif qui adore le soccer. Je suis aussi gentil.  Mon oncle Mohamed est aussi gentil que moi, mais lui, il est grand et musclé.

 

En 2018, pendant les vacances d’été, je suis allé faire un voyage en Espagne dans la ville de Marbella. Le transport vers notre destination  a tout d’abord duré 30 minutes, car je suis allé en bateau du Maroc vers l’Espagne. Je suis parti avec mon oncle Mohamed et ma famille. On est aussi allés faire des tours de manèges.

 

Le lendemain après-midi, avant d’aller dans les manèges, mon oncle Mohamed et moi avons décidé d’aller au restaurant. On a mangé du poisson, des pizzas et un dessert qui était du flan. Après avoir mangé au restaurant, on est partis faire des courses. On a acheté tout le nécessaire pour manger durant les vacances. Ensuite, on a décidé de visiter des villes en Espagne puisque c'était la première fois qu’on visitait ce pays. On a visité la ville de Marbella, puisque les manèges sont dans cette ville.

 

Après avoir fait des tours de manèges, mon oncle et moi avons décidé d’aller nous reposer dans un parc près de notre hôtel. Nous n'étions pas juste venus pour nous reposer, mais aussi pour aller manger sur des tables à pique-nique afin de récupérer nos forces.

 

Après ce voyage en Espagne et avoir fait tous ces manèges, nous nous rappellerons sûrement que nous voyagerons à nouveau, ma famille et moi, pour rencontrer mon oncle Mohamed.

 

Anass Nabil

Le buffet

Bonjour, je m'appelle Alexandra et je vais vous raconter ma soirée dans un restaurant de type “buffet” qui s’est déroulée en février. En effet, je suis allée au Buffet Casa Corfu à Montréal, avec l'amie de ma mère qui s'appelle Claudie. Celle-ci est très grande avec des cheveux bruns très foncés. De plus, elle est très souriante, ce qui fait toujours sourire les gens également.

 

L'amie de ma mère m'avait invitée au Buffet, alors j'ai accepté son invitation. Là-bas, c'était magnifique! Il y avait plein de décorations, de belles fleurs et de fausses salades. C'était vraiment grand!  Il y avait trois étages. J'adore le troisième étage, car il offre une vue sur les beaux magasins et les voitures. J'aimais vraiment être dans ce restaurant.  Une fois installé, on a trouvé une table. Ensuite, j’ai fait le tour du restaurant. Au début, j'ai pris une salade, mais j'ai ensuite choisi des aliments qui ne sont pas très bons pour la santé. Au Buffet, mon repas préféré est les crevettes. Après avoir choisi ce que j’allais manger, je suis allée  quelque part sans avertir Claudie.

 

Quand je suis retournée à la table, je n’ai trouvé personne. Je me suis dit que Claudie était peut-être partie chercher de la nourriture. Par conséquent,  je suis allée la chercher au buffet.  Au même moment, j’ai eu envie de manger à nouveau. Après avoir repris la nourriture, j’ai constaté que je n’avais pas encore retrouvé Claudie. J'ai demandé à des employés s'ils avaient vu Claudie, mais ils ont tous dit “non”.

 

Par la suite, je suis allée à ma table. J’étais découragée. Enfin, j’ai finalement trouvé Claudie assise à la table avec un air stressé. Nous nous étions enfin retrouvées! Nous avions trop mangé, alors nous n’avions plus d’appétit.

 

Claudie a payé une grande somme d'argent pour combler la facture. Après, on est sortis du Buffet pour chercher la voiture de Claudie. Il était très tard et la température était extrêmement froide .

 

La neige tombait pendant que Claudie conduisait. C'était incroyable! Ensuite, Claudie m'a déposée chez moi.

 

Malgré la pandémie, Claudie et moi réalisons toujours des activités ensemble.  

                                                                                        

Alexandra Sylvestre                              

 

La randonnée en forêt

Aujourd’hui, je vais voir ma cousine Amy. Je prépare donc mes affaires, mais d'abord, je vais vous décrire ma cousine.

 

Je m'appelle Jade et ma cousine s'appelle Amy. Elle a des cheveux blonds clairs et des yeux bleus. Elle est très gentille et généreuse. Pour ma part, j’ai des yeux bleus, verts, gris et jaunes. De plus, j'ai les cheveux blonds et châtains.  Enfin, je suis courageuse et sociable.

 

Tout d'abord, ma cousine Amy et moi avons commencé par aller au café Starbucks. Ensuite, on est allées au parc pour rejoindre les amies d’Amy. Ensuite,  on est retournées chez elle. Une fois rendues, on  s'est préparées pour aller faire une randonnée à vélo. On a pris nos téléphones, nos chandails en coton ouaté, puis les vélos.  Par la suite,  on est  parties dans la forêt. On a décidé de monter dans un arbre et on a trouvé une cabane. Ensuite, nous avons décidé de continuer notre randonnée. Quelques minutes plus tard, on a trouvé un petit ruisseau au bas d’une pente qui s'étendait sur plusieurs kilomètres.

 

Tout à coup, je suis tombée de mon vélo en descendant la pente. J’ai eu très mal, car je pensais m'être fracturé le genou.

 

J'ai mis de l’eau pour nettoyer mon genou et enlever le sang.  Toutefois, l’eau du ruisseau était contaminée. Malheureusement, cela a infecté ma blessure et j'avais encore plus mal. Ensuite, je me suis rappelée que j'avais des bandages dans mon sac. J’en ai donc mis un pour que le sang arrête de couler. Quelques minutes plus tard, après avoir marché jusqu’au dépanneur, Amy et moi avons acheté un paquet de bonbons Skittles sûrs. Puis, on a appelé le père d’Amy pour qu'il nous amène  à l'hôpital.

 

Finalement, on a découvert que c'était juste une entorse avec un peu de sang. Puis, on a décidé d'acheter un masque facial pour nous détendre, le soir, avant de nous coucher.

 

Amy et moi, on se parle souvent, mais on ne se voit pas beaucoup. 

 

C'est ainsi depuis toujours...

 

Jade Abreu

 

Le Cadeau de mon grand-père

Bonjour, je m’appelle Louis. Dans ce texte, je vais vous parler d’une sortie que j’ai faite avec mon grand-père Gilles. En effet, nous sommes allés ensemble au Salon de l’auto. De plus, je vais vous parler d’une activité que j’ai faite pendant notre visite.

 

Pour débuter, je m’appelle Louis Michaud. Je suis une personne très gentille et comique. J’ai également de beaux cheveux blonds. Pour ce qui est de mon grand-père Gilles, il est comique et cocasse. Il aime beaucoup faire des sorties avec ma sœur et moi pour passer du temps avec nous et faire des blagues. Gilles porte aussi des lunettes et n’a presque plus de cheveux.

 

Au début de l’histoire que je veux vous conter, nous sommes en hiver 2019, peu avant la pandémie; c'est Noël. Mon grand-père me donne un fabuleux cadeau, qui est d’aller au Salon de l’auto avec lui. Deux mois plus tard, mon rêve d'aller explorer le Salon de l’auto se réalise enfin. Bien évidemment, je partagerai ce rêve avec mon grand-père, Gilles.

 

Soudain, pendant notre visite au Salon de l'auto, on arrive dans une pièce où se trouve un simulateur de voitures de course.

 

Toutefois, en voyant la file d’attente, mon grand-père et moi sommes découragés. Par contre, on décide d’y aller quand même.

 

Rendus à la file d'attente, nous attendons 30 minutes. Puis, par malheur, une fois notre tour arrivé, le simulateur a un problème technique. Pour passer le temps, nous allons donc voir des voitures que nous n’avons pas encore vues dans le bâtiment.

 

Dix minutes passent et nous retournons au simulateur. Celui-ci est réparé et cette fois, il n’y a pas beaucoup de personnes qui font la file d’attente. Nous arrivons enfin à nous asseoir sur le siège du simulateur. Puis, avec un peu de difficulté, nous mettons le casque de réalité virtuelle et commençons bientôt la course.   

 

 

Au départ, je ne conduis pas très vite, car je veux découvrir comment ça fonctionne. Une fois mes apprentissages du simulateur complétés, je vais très vite et percute la voiture de Gilles deux ou trois fois.

 

À la fin de l'activité, Gilles m'achète une voiture de luxe en jouet, un cadeau que j’ai très apprécié. Il m'achète aussi un petit calendrier de voitures.

 

Une fois sortis du Salon de l’auto, nous allons chez moi en voiture et nous mangeons ensemble. Puis, Gilles reste à la maison après le souper pour parler avec mes parents.

 

Louis Michaud

 

Le lac Simon

Il y a quelques mois, j’ai fait une sortie avec l’amie de ma mère qui se nomme Natacha. L’endroit où je suis allée est le lac Simon.

 

Mon nom est Mary Lissa et l’amie de ma mère se nomme Natacha. Elle est gentille. Natacha a les cheveux noirs et courts. De plus, ses yeux sont bruns foncés. Elle déteste la nourriture piquante et elle aime partir en voyage.

 

En été, Natacha et moi sommes allées au lac Simon. Le lac Simon est à deux heures de chez elle, mais on s’est perdues, donc cela nous à pris deux heures et trente minutes.

 

Une fois arrivées, la fille de Natacha et moi avons tout de suite enfilé notre maillot de bain. Lors de la baignade,  on a fait trois courses. J’ai gagné deux courses et la fille de Natacha, une seule.

 

Quelques minutes après la baignade, Natacha nous apprend qu'elle a perdu les clés de sa voiture. Elle a cherché partout, mais sans succès. Dix minutes plus tard, Natacha a appelé son fils pour qu'il apporte la clé de secours qui était chez elle. Après son appel, elle a retrouvé la clé qui était à côté de la table à pique-nique.

 

Pour le dîner, on a fait un BBQ. C'était long, car allumer le feu a pris dix minutes. Natacha a mangé une salade et trois brochettes. Moi, j’ai mangé la même chose qu'elle, mais avec des croustilles.

 

Avant de quitter, la fille de Natacha et moi sommes allées ramasser des roches sur la plage. On a rangé toutes les affaires qu’on avait apportées et on s’est rendues jusqu'à la voiture pour retourner à la maison. 

 

Finalement, le lien qui nous unit toujours, Natacha et moi, est l'amitié qu’elle partage aussi avec ma mère.

 

Mary Lissa Augustin

 
 

La fausse salle

Mon ami Kevin et moi adorons aller au cinéma pour regarder des films. Il y a deux ans, j’ai regardé un film avec mon meilleur ami. C’est un souvenir mémorable.

 

Je me nomme Robin. Je suis très intelligent.  Par contre, mon ami n’est pas si intelligent que mo, peut-être que ça s’explique par le fait que je suis plus vieux que lui d’un an, je ne sais pas. Kevin est mon unique ami et il est d’origine chinoise, tout comme moi. Mon ami est un passionné de jeux vidéos, je dirais même plus que moi. Il a la peau couleur caramel, car son père est Chinois et sa mère est Africaine. Il est très beau et il porte de magnifiques lunettes noires. Je suis ami avec lui, car il possède des qualités qui me ressemblent et je le trouve très gentil.

 

En 2018, pendant une belle journée d’après-midi, mon ami et moi partons voir un film avec mon frère Olivier et Wayne, le père de Kevin. Nous partons au cinéma Guzzo avec la voiture du père de Kevin.

 

Sur la route, j’étais très excité de réaliser cette activité, car j’adore passer des moments entre amis. Arrivés là-bas, nous avons commencé à regarder un film plutôt enfantin parce que mon frère était très jeune. Il avait seulement 7 ans. Plusieurs minutes passées, mon frère, mon ami et moi trouvons que le film n’était pas approprié pour les gamins. Alors, nous avons changé de salle pour regarder un autre film qui se nomme “La Prophétie de l’horloge”.

 

Nous avons commencé le visionnement de l’autre film et nous avons craqué quelques bâtons lumineux parce que dans la salle, il faisait vraiment noir. Par la suite, mon frère a eu un peu peur, mais il voulait rester dans la salle. Dans les scènes plus violentes, plusieurs personnes criaient d’angoisse, surtout les enfants.

 

À la fin du film, mon frère et moi sommes allés chez Kevin nous amuser pendant des heures.

Kevin sera toujours mon ami, car même s’il n’habite plus ici, nous sommes toujours de très bons amis. Malgré la distance qui nous sépare, je l’ai toujours supporté dans les moments difficiles. De plus, ses parents et les miens se connaissent bien.

 

Robin Ziming Xie

Le ballon perdu

Mon aventure se déroule à l’école, durant la récréation.  Je jouais au

ballon avec mon ami Matteo, quand soudain…

 

Tout d’abord, je tiens à vous dire que Matteo est un élève de 6e année dans ma classe. Il est très respectueux envers les autres.  C’est pour cette raison que j’aime beaucoup jouer avec lui.

 

Revenons à mon aventure.  Matteo et moi étions en train de jouer au ballon ensemble.  J’ai alors frappé le ballon pour lui faire une passe. Malheureusement, Matteo ne l’a pas intercepté.  Le ballon a roulé, roulé et roulé encore plus loin.

 

Tout à coup, un garçon sorti de nulle part s’est accaparé de notre ballon.  L’enfant en question était beaucoup plus jeune que nous. Il est parti avec notre ballon. De ses petites jambes, il courait pourtant à vive allure. Nous avions peur de perdre notre ballon à tout jamais. Matteo a poursuivi le jeune garçon dans la cour et il a réussi à récupérer notre ballon.

 

Le petit garçon riait de bon cœur, car il avait fait courir Matteo dans toute la cour. Par la suite, après cette poursuite dans la cour, la cloche a sonné.

 

Finalement, nous sommes retournés en classe.  Matteo était essoufflé d’avoir autant couru.

 

Encore aujourd’hui, Matteo est un bon ami pour moi. Il me respecte toujours et on s’amuse ensemble durant les récréations.  Je suis content qu’il soit dans ma classe pour terminer mon primaire avec lui.

 

Alexandre Coallier Gravel

 

Ma journée de glissade sur neige

Ma cousine et moi aimons jouer dans la neige. L’an dernier, nous sommes parties glisser sur la neige.

 

Je m’appelle Brianna et j’ai 11 ans. Ma cousine se prénomme Emily et elle a 13 ans. Elle a une peau de couleur caramel et elle a de magnifiques yeux  bruns. Emily est une fille très confiante, en comparaison avec moi. De mon côté, je suis une fille qui se questionne beaucoup. Ma cousine n’est pas une fille très sportive et j’avoue que moi non plus, je n’aime pas le sport. Un des plus grands talents de ma cousine est qu'elle est douée dans plusieurs matières.

 

En janvier 2019, ma cousine Emily et moi sommes allées glisser sur la neige. Cette activité amusante a eu lieu au Centre de la nature, à Laval, alors que tout était recouvert de neige. Il y avait des arbres blancs et des familles qui s’amusaient.

 

Avant de nous rendre au Centre de la nature, nous sommes parties acheter des planches à neige. Juste après avoir acheté cinq planches à neige, nous sommes parties à la recherche d'une montagne pour pouvoir glisser. Après quelques longues minutes de recherche, nous avons trouvé une montagne où plusieurs personnes y glissaient. Finalement, au sommet de la montagne,  je me suis préparée pour glisser. Quand ce fut mon tour, j'ai glissé sans hésitation. Pendant que je glissais, je suis tombée avant d’arriver au bout de ma descente.

 

Une fois par terre, j’ai mangé de la neige par accident. Je ne sais pas pourquoi je ne me suis pas levée, mais j’étais tellement épuisée, que je suis restée par terre pendant au moins trois secondes. Je me suis finalement levée et j’ai commencé à courir vers le haut de la montagne. Une fois arrivée au sommet, j’ai recommencé à glisser comme si de rien n'était.

 

En fin de journée, Emily et moi sommes parties vers la voiture afin d'aller manger chez la famille de ma cousine.

 

Finalement, je suis restée avec ma cousine Emily dans sa chambre et nous avons utilisé nos téléphones. Je m'ennuyais, alors j’ai lancé un oreiller sur le visage de ma cousine. Celle-ci était sur les nerfs, alors on s’est chamaillées toute la soirée. Par la suite, on s'est calmées et nous avons écouté de la musique. Le lien qui nous unit, ma cousine et moi, c'est le chamaillage et la musique.

 

Brianna Danae Giron

 

Une croisière en famille

Je m’appelle Landine et ma soeur se nomme Glorie. Un jour, nos parents nous réservent un voyage en croisière. Ma sœur et moi sommes super excitées d’aller en excursion pour la première fois.

 

Ma sœur Glorie est une personne très intelligente et polie. Elle a 13 ans, elle a les cheveux noirs comme les miens et elle est très généreuse.

 

Avant le grand départ, nous faisons nos bagages pour une semaine. Le jour du départ, on se dépêche pour atteindre l'aéroport. Afin de rejoindre le bateau de croisière, nous prenons 2 avions. La première escale est à Dubaï. Puis, la deuxième escale est à Paris. Finalement, nous arrivons au bateau. C’est extraordinaire! Tous les bateaux au port sont géants. Nous entrons dans nos cabines et nous y restons une journée complète.

 

Ma sœur et moi allons nous coucher tout de suite parce que nous savons que demain sera une grande journée d’excursions.

 

Il y a plein de choix d’activités. On peut aller à la plage, au club des enfants ou manger au restaurant. Ma sœur et moi voulons aller voir le spectacle de cirque en premier. Il y a beaucoup de gens. Le spectacle est fabuleux. Notre partie préférée est la jonglerie avec des balles de feu. C'est très impressionnant.

 

À la fin de la journée, ma sœur, ma famille et moi réalisons que nous avons vécu une formidable journée remplie d'activités. On a visité beaucoup d'endroits extraordinaires. Glorie est une personne très importante dans ma vie et elle est toujours là pour moi.

 

Landine Jeudy

 

Spectacle d'humoriste

Il y a 3 ans, mon ami Rami et moi avons assisté à un spectacle de magie au Centre de la nature. Il n’était pas prévu que je le rencontre. Ce fut donc toute une surprise.

 

Je m'appelle Matteo et j’ai 11 ans. Mon ami s'appelle Rami, il a le même âge que moi et il est drôle. Nous aimons tous les deux les spectacles de magie.

 

En 2017, nous sommes donc allés au Centre de la nature. Le magicien demande alors de trouver du gazon, des fruits, des légumes et un écureuil mort. C’est à ce moment-là que nous comprenons que c’est un spectacle d’humour.

 

Nous essayons de trouver les légumes parce que c’est ce qu’il y a de plus facile à trouver. Malheur! Il n’y en a plus! Je crois qu’on n’est pas les seuls à avoir eu la même idée. Par conséquent, nous décidons de chercher les fruits en même temps que les légumes. Les autres participants ne les trouvent pas non plus. Je crois alors que nous aurions dû commencer par arracher le gazon.

 

Malheureusement, nous ne trouvons aucun des objets demandés.

 

Des équipes meilleures que la nôtre les trouvent avant nous. Par contre, nous trouvons un écureuil, mais vivant. Nous le chassons. Évidemment, il grimpe dans un arbre.

 

Par la suite, les spectateurs donnent les objets trouvés au magicien. Celui-ci échappe volontairement les fruits et les légumes dans l’eau et cache d'autres aliments pendant que nous sommes en train de les chercher. Rami et moi trouvons les légumes, mais pas les fruits. À la fin du spectacle, le magicien appelle plein de corbeaux qui viennent manger les fruits et les légumes. Il ne reste plus que le gazon. Le magicien nous amène ensuite à la ferme pour nourrir les chevaux et les ânes.

 

 

Rami et moi sommes toujours là l’un pour l’autre, sauf ces temps-ci, à cause de la pandémie. Avant, Rémi était à l’école Du Bois-Joli, tout comme moi.  Malheureusement, il est parti dans une autre école en troisième année.

 

Matteo Ayoub

 

Les Chutes du Niagara

Mon oncle et moi adorons faire des activités ensemble. La dernière fois qu'on s'est vu, c’était aux Chutes du Niagara, en Ontario.

 

Comme mon oncle est très grand, il avait une vue exceptionnelle sur les chutes. En effet, mon oncle mesure environ 1 mètre 84 et il a 32 ans. De mon côté, j’ai le vertige. Je ne peux donc pas faire des activités en hauteur.

 

Mon aventure se déroule lors d’un jour très chaud aux Chutes du Niagara. Mon oncle et moi sommes allés aux chutes, car la dernière fois que nous y sommes allés, j’avais deux ans. Par conséquent, pour me remémorer des souvenirs, nous y sommes retournés. Nous avons aussi visité la tour Skylon pour voir les chutes en hauteur.

 

Pour arriver aux chutes, il fallait faire le voyage en voiture. Ensuite, nous sommes allés à un restaurant afin que l’activité se déroule bien et que personne n'ait de petit creux. Après avoir mangé, nous sommes allés à la tour Skylon. Par la suite, nous avons vu de magnifiques chutes. Je suis allé les voir en marchant. Mon oncle et moi sommes aussi allés dans un bateau et on s’est fait arroser par l'eau des chutes.

 

J’avais le mal de mer, donc je suis tombé à maintes reprises sur le bateau. Comme mon oncle savait que j’avais le vertige, il m'a payé un billet pour que je fasse de la tyrolienne. Il voulait m'agacer. J’étais terrifié à l'idée de faire de la tyrolienne, car je passais à côté de l’eau et si je tombais, c’était dans l’eau. J'avais très peur du courant. Enfin, nous avons fait le retour du voyage en voiture et nous sommes allés manger dans une pizzéria.

 

Quand on est arrivés à l'hôtel, j’avais envie de vomir à cause de la pizza et de la tyrolienne. De plus, le tour de bateau m'avait donné très mal au ventre.

 

Finalement, je n’ai plus jamais revu mon oncle parce qu’il est retourné dans son pays natal, l'Algérie. Toutefois, je parle souvent avec lui au téléphone, c'est-à-dire une fois par semaine.

 

Rayan Fettar

 

La vie de l'autre

Je me rappelle le jour où ma soeur Anaïs et moi sommes allés faire de l’escalade avec mon camp de jour.

Je me rappelle que je suis excité dès le matin car c’est une des premières fois que je fais une activité avec ma sœur.

 

Ma sœur et moi sommes très bons à l’escalade. On monte souvent dans de grands arbres. Ma sœur a un an de différence avec moi. Elle est très gentille.

 

C'est un été ensoleillé. On est dans un bâtiment d'escalade. Ma soeur et moi sommes en train de faire une course. Tout à coup, la corde se coince.  Ma sœur  descend chercher de l'aide pour me secourir.                                                                                                                             

 

Un des moniteurs essaie de me décoincer, mais il ne réussit pas. Je reste calme, car j'ai l'habitude de grimper très haut. Ce mur d'escalade est spécial, car il est fait en tubes. Tout est noir et les crochets sont lumineux. 

 

Le responsable du bâtiment d'escalade monte pour réparer la machine qui me tient. Il faut savoir que ce mur d'escalade est très populaire et que ce n'est pas le premier accident qui s’y produit.  Le responsable monte et il redescend plusieurs fois mais il ne réussit pas à me faire descendre. J'ai une goutte de sueur froide qui coule sur mon front.

 

Après quelques minutes, la machine est enfin débloquée. Ma sœur est contente de me revoir. Après, nous faisons des activités très amusantes.

 

Un moniteur nous réunit pour nous donner de la pizza. Tout le monde se régale. Après une heure de repos, on doit partir. Tout le monde est déçu.

 

Après être rentrés chez nous, on est allés dormir, car nous étions fatigués.

 

Ma sœur et moi sommes très proches. Elle me ressemble par ses qualités et son dévouement incroyable.

 

 

 

Samy Akkoul                                                                      

 

 

© 2020 par Les Productions le p'tit monde